En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'accident de Brétigny avait fait 7 morts le 12 juillet dernier.
 

Deux mois après la catastrophe ferroviaire de Brétigny, un avocat des parties civiles dépose plainte pour "assassinats", convaincu d'être face à une affaire criminelle, bien au-delà du domaine de la négligence dans l'entretien des rails.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • deuxc
    deuxc     

    Exact MIOS, et merci de la correction pour les boulons. De tels mensonges m'exaspèrent tellement que j'ai du moi aussi perdre quelques boulons dans le système mémoire!

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Dans la soirée, Europe 1 nous livrait un témoignage direct et non anonyme, celui de Nathalie Michel, du syndicat de police Alliance pour l’Essonne : « A 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres », s’insurge la syndicaliste. Les policiers décident alors de les chasser, mais les jeunes n’entendent pas se laisser faire. Ils ripostent aux forces de l’ordre en leur jetant des pierres, ainsi qu’aux pompiers en cours d’intervention. Pour s’en débarrasser, les secours sont contraints de demander des renforts. « C’est inqualifiable, monstrueux », ajoute encore Nathalie Michel, écœurée. Information confirmée par Le Monde : « Tout de suite après l’accident, selon des témoins, une trentaine de jeunes venus des environs ont tenté de voler des effets des victimes, sacs, portables ou autres »
    Dès lors, la machine politico-médiatique se met en branle pour étouffer l’affaire. Dans ses infos du samedi matin, plus de trace sur Europe 1 sur le témoignage de la syndicaliste policière. Et dès hier soir, un journaliste de BFMTV minimise les fait dans un incroyable pathos : « incidents mineurs », « quelques jeunes auraient récupéré des objets [sic !] à l’intérieur du train ». Il reconnaît tout de même qu’il y a eu vol d’objets et de bagages… Naturellement, silence radio du ministre de l’Intérieur sur cette monstrueuse affaire. Quant au ministre des Transports Frédéric Cuvellier, il indique ce matin qu’il n’a pas eu connaissance « de victimes dépouillées ». Curieux bottage en touche : il ne nie pas les pillages, il dit seulement qu’il n’en a pas entendu parler.
    Frédéric Cuvellier contredit ainsi le témoignage de la policière syndicaliste, mais aussi celui du député PS Jérôme Guedj qui a « twitté » : « enfin, de sombres crétins inhumains ont manifestement profité de la cohue pour voler téléphone(s) portable(s) et des bagages ». L’affaire est donc entendue : même s’il y a pillage des cadavres et des blessés, il ne faut surtout pas le dire sous le régime de la Hollandie. Mais nous sommes habités à ses mensonges d’Etat depuis le montage de l’affaire « Carpentras-bis » concernant le décès de Clément Méric…
    Il ne faut surtout pas dénoncer l’ensauvagement de hyènes innommables, puisqu’elles constituent un réservoir électoral pour le Parti socialiste et que dénoncer ces charognards pourrait porter préjudice au pouvoir exécutif impuissant devant la canaille.
    A méditer !...

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    De plus tous les commentaires des internautes ont été supprimés.....

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Il y avait aussi un reportage de Michel Chevalet sur place et qui expliquait parfaitement le cas qui ne pouvait pas être un accident, mais la censure est passée par là, constatez vous même : http://www.itele.fr/france/video/bretigny-les-explications-de-michel-chevalet-51117

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Pas 2 mais 4 boulons... http://www.youtube.com/watch?v=sT3PUl3zjO4

  • deuxc
    deuxc     

    Enfin! Il va falloir que les commissions d'enquêtes se bougent, car pour le moment elles semblent inactives...Ou alors elles font comme il le leur a été demandé: l'essentiel, c'est d'étouffer l'affaire! Je me demande d'ailleurs si les coupables des pillages ont tous été jugés! Aucune nouvelle! Et de qui s'agit-il? Nul ne sait. Et que faisait tout ce petit monde à cet endroit précis et à ce moment précis? Ben oui quoi, c'est un sacré concours de circonstances n'est-ce pas? M'enfin, les "autorités" ont reconnu "QUELQUES VOLS" ...Mais sur des victimes, donc des pillages. Cela n'est pas précisé et c'est bien dommage. QUI l'état cherche t-il à protéger? Même des techniciens de la sncf ne s'expliquent pas pourquoi ces 2 boulons sont partis. Alors????

  • concombre masque
    concombre masque     

    bien sur ça va être le dernier intérimaire embaucher et la SNCF va se porter
    partie civile afin d'échapper aux poursuites ....

  • berard
    berard     

    ils vont bien trouver un lampiste,alors que c'est tout le réseau qui est sinistré

  • Lhabit En Fleur
    Lhabit En Fleur     

    même si c'est un acte de délinquance on peut compter sur valls et taubira pour étouffer l'affaire ! d'ailleurs les premières enquêtes ont été bâclées et des pièces a convictions ont diparus!

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    N'importe quel bricoleur averti vous dira qu'il est impossible que les 4 boulons se desserrent en même temps et rapidement !...

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire