En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Double meurtre de Rouen: le suspect mis en examen pour homicides volontaires aggravés
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • savadessoi
    savadessoi     

    Ne pas avoir expulsé cet individu et l'avoir relâché après seulement 3 ans de prison au lieu de 8 ans , c'est de la mise en danger des citoyens ,et un crime de haute trahison ! Démission !

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.












































































































































































































































































































































































































    .

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.












































































































































































































































































































































































































    .

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.































































































































































































































































































































































    .

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.































































































































































































































































































































































    .

  • La comtesse
    La comtesse     

    TAUBIRA RESPONSABLE MAIS JAMAIS COUPABLE
    De qui se moque-t-on ?
    Depuis une cinquantaine de jours la France vit sous le régime de l’ ETAT D' URGENCE

    C’est-à-dire avec un surcroît de vigilance, de protection et de sécurité.
    Et qu’apprend-on en lisantParis Normandie ? Que deux jeunes Français sont morts étranglés à Rouen dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre.
    Que la jeune femme de 24 ans a également été violée.
    Qu’un suspect a été arrêté et placé en garde en vue hier matin par la police judiciaire. Et le pire c’est que celui-ci est un Rwandais de 34 ans sorti du centre pénitentiaire du Havre il y a trois semaines (il était cependant une chance pour la France).
    Non seulement Jean-Claude Nsengumukiza avait été condamné en 2011 pour viol et aurait dû rester en prison jusqu’en 2019, si le laxisme pénal
    de Mme Taubira
    ne lui avait rendu sa liberté plus tôt. Mais en plus on a appris qu’à sa sortie de prison, il aurait dû être expulsé, comme en avait décidé la justice en 2011.

    C’est dire à quel point cet état d’urgence est d’une redoutable efficacité et combien le pouvoir se moque, jour après jour, des Français.































































































































































































































































































































































    .

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire