En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Pour certains spécialistes, le système de prime au mérite qui sera bientôt proposé aux proviseurs et aux principaux, mériterait d'être étendu aux enseignants eux-mêmes. Qu'en pensez-vous ?
 

Les proviseurs de lycées et les principaux de collèges auront bientôt droit à une prime pouvant aller jusqu'à 6.000 euros tous les trois ans, s'ils sont performants. Devrait-on étendre le principe aux enseignants ? Participez ici au débat d'RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

151 opinions
  • rebeca30
    rebeca30     

    mon fils est prof et je le vois passer beaucoup de temps sur les corrections et la préparation des cours, TP, contrôles tous les jours.
    Sans compter les réunions de parents, les RV demandés par les parents ou demandés aux parents quand leur enfant a un pb, les réunions de profs et les sorties pédagogiques?
    Ce que je crains, c'est que pour avoir ne bonne réputation les chefs d'établissement minimisent encore plus les pb et incitent à noter plus large ou faire des contrôles d'un plus faible niveau.

  • Verly.
    Verly.     

    ....

  • Julien29
    Julien29     

    Et si vous parliez de quelque chose que vous connaissiez ? Au lieu de véhiculer des clichés si souvent entendus...
    Savez vous combien d'heures est payé un enseignant ? Savez vous quelle est la quantité réelle de vacances ? Savez vous combien de temps est nécessaire pour corriger les copies d'une classe au lycée ?

    Pauvre France en effet, avec ces gens qui tels des moutons reprennent des arguments populistes et sans fondements...

  • nicolas 30
    nicolas 30     

    enfin il y en a qui comprennent,si on devait les payer au merite ,il n y aurait plus grand monde.

  • Tirfun
    Tirfun     

    A 100% d'accord.

  • Ttrexs
    Ttrexs     

    Vous êtes donc prêt à ce que l'on finance la construction d'un bureau et l'achat d'un ordinateur par professeur, et que l'on construise les bâtiments nécessaires pour cela ? Sachant qu'il y a près de 800 000 enseignants en France... je pense que beaucoup de profs seraient d'accords, moi le premier, mais je ne suis pas sur que les finances publiques le permettent.

    De plus en ce qui concerne la durée de travail des enseignants, vous nous rabachez malheureusement les "on dit" sans aucune vérification... Bien sur il existe des profs qui en font le moins possible, mais la majorité des enseignants font leur métier du mieux qu'ils peuvent, et font bien plus de 35H par semaine... Que l'on nous propose de venir comptabiliser nos heures réelles de travail, et on en reparlera !

  • Verly.
    Verly.     

    ...tout ce qu'on cherche avec toutes ces réformes dont on ne voit pas le pourquoi d'entrée de jeu c'est à créer deux sortes d'enseignement. Un pour les riches et un pour les pauvres. Celui pour les riches sera trés onéreux, trés richement doté, performant et destiné à former des décideurs politiques. Les pauvres et les fortunes moyennes auront droit à un enseignement public complétement sinistré. Ce système existe en Amérique, il est presque fini d'installer en Grande Bretagne. Ceux qui soutiennent les attaques sans retenues dont est victime notre système éducatif feraient peut-être bien d'y réfléchir. Ils se rendront compte qu'on aa volontairement donné, comme l'a trés bien dit J.P. Chevénement, des tâches impossibles à l'éducation nationale pour pouvoir la torpiller à loisir, mais il sera trop tard et ce seront leurs enfants et petits enfants qui en feront les frais.

  • Tirfun
    Tirfun     

    Vous ne devez pas connaître grand chose à l'enseignement, les chiffres annoncés par le professeur de SVT sont tout à fait crédibles. Ce dont la France ne se rend pas compte, c'est qu'elle use par ses préjugés et ses remarques désobligeantes le moral des professeurs qui y croient encore.

  • Verly.
    Verly.     

    ...Et pour inviter les autres à réfléchir aprés avoir sorti autant de ...chimères (pour vous être agréable..), il ne faut pas manquer d'audace. Comme disait Audiard...

  • Verly.
    Verly.     

    ...et ces refrains sont d'une sottise affligeante. NON, lécole n'est pas une entreprise. Une entreprise choisit ses matières premières selon l'usage qui est prévu et la façon dont elles s'adapteront au machine. Avec les élèves rien de tel. Ensuite le parent d'élève n'est pas un client car il n'est pas seul à décider de ce qu'on va faire de ses enfants car la société a son mot à dire et à partir d'un certain âge l'enfant aussi à son mot à dire car c'est de sa vie qu'il s'agit.Il en a toujours été ainsi, même dans les états ou on est lke plus libre. Enfin les méthodes de l'industrie ont été essayées, c'est ce qu'on a appellé" la rationalisation de l'acte éducatif" cela n'a rien donné parce que les élèves ne sont pas standards. Plus personne ne prend ces refrains au sérieux et on en est au point de se demander pourquoi ils sont encore colportés et surtout dans quel but.

Lire la suite des opinions (151)

Votre réponse
Postez un commentaire