Fusillade près de Cambrai : le tireur présumé interpellé

Une personne qui s'est vu refuser l'entrée dans une discothèque à Bertry, dans le Nord, près de Cambrai, a ouvert le feu ce tôt ce matin avec un fusil, faisant 10 blessés.

BFMTV
Le 08/07/2012 à 21:49
Mis à jour le 08/07/2012 à 22:00

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'auteur présumé, qui s'est présenté avec sa compagne, était interdit d'entrée car, ancien portier, il avait "posé des problèmes", a diéclaré le procureur. Parvenu malgré tout à entrer, il a croisé le gérant qui l'a expulsé.

"La femme (qui l'accompagnait) est revenue en disant qu'elle avait oublié quelque chose à l'intérieur. Donc le videur a ouvert la porte et le mis en cause s'est présenté avec le fusil. Il a poursuivi un videur il a tiré dans la porte du vestiaire dans lequel s'était réfugié le videur", selon les informations du parquet.

Les tirs ont fait dix blessés légers

"Ensuite, il est rentré dans la boîte pour chercher le gérant. Ne le trouvant pas, il est ressorti, le service de sécurité a barricadé l'entrée et le mis en cause a tiré trois décharges dans la porte de la boîte de nuit, dont une décharge qui a traversé la porte et blessé des personnes qui étaient à l'intérieur", a-t-il ajouté.

Selon un dernier bilan, les tirs ont fait dix blessés légers, dont sept ont été acheminés vers les hôpitaux de Cambrai et du Cateau-Cambrésis. Par ailleurs, trois personnes très choquées ont également été prises en charge par les secours, dont une a également été hospitalisée, selon les pompiers sur place. Aucun pronostic vital n'était engagé et la personne la plus gravement touchée a été atteinte au coude, a précisé le sous-préfet.

Après la fusillade, l'auteur des coups de feu s'est enfui

Vers 4h30, un client de la boîte de nuit Le Vamos, à Bertry, près de Cambrai, jugé "indésirable", a été "invité à quitter les lieux, ce qu'il a fait", avant de revenir rapidement et de tirer trois ou quatre coups de chevrotine avec une arme de chasse à l'extérieur puis dans l'entrée de l'établissement, a raconté le sous-préfet de Cambrai, Etienne Stock. Après la fusillade, l'auteur des coups de feu s'est enfui "à bord d'un véhicule dont le numéro d'immatriculation a été relevé".

Mise à jour : l'auteur présumé a été interpellé à son domicile, avec sa compagne, ainsi qu'un homme soupçonné de lui avoir servi de chauffeur après les faits, interpellé, lui, à son propre domicile. Les interpellations se sont déroulées sans incident, a précisé le parquet. "On savait qui c'était, il y n'y avait pas de difficultés sur les identités", a expliqué le procureur à Cambrai Jérôme Marilly. Les trois suspects ont été placés en garde à vue pour tentative d'assassinat et complicité.

Le commandant de gendarmerie, précise que la fusillade de Bertry n'a rien à voir avec la fusillade de Lille. "A Lille nous étions sur des armes de guerre". A Bertry, le tireur a utilisé une arme de chasse, avec "des cartouches utilisées pour le ball-trap. Des armes courantes dans un milieu rural comme ici."

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?