En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Disparues de Perpignan: "si elles étaient vivantes, elles se seraient manifestées"

Mis à jour le
Le procureur adjoint de la République à Perpignan, Luc-André Lenormand, lundi en conférence de presse.
 

Le procureur adjoint de Perpignan a confirmé mardi le suicide de Francisco Benitez, dont l'épouse et la fille n'ont pas donné signe de vie depuis le 14 juillet, et indiqué que les enquêteurs étaient toujours sans nouvelle des deux femmes.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est beau le communautarisme aveugle, on dirait ces habitants des cités qui manifestent parce qu'"un des leurs" a été arrêté. C'est pourtant pas les légionnaires qui tabassent ou suicident leur familles qui manquent. Mais s'il a mis un uniforme, ça change tout.

  • prob5763
    prob5763     

    En revêtant son uniforme de légionnaire avant de mourir, Francisco Benitez a signifié à tous qu'il s'est trouvé dans une situation où il devait faire ce qu'il a fait. Il n'y aura aucun camarade pour le condamner. La justice de Taubira n'aura pas sa part! J'avais un camarade. . .

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    ... et si elles avaient envie qu'on les retrouve.

Votre réponse
Postez un commentaire