En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Disparues de l'A6, Christelle Blétry
 

Dix-huit ans après, le meurtre de Christelle Blétry, en 1996, est en passe d'être résolu. Un suspect, interpellé dans les Landes, a reconnu ce vendredi avoir tué la jeune femme. Selon le procureur, cet homme avait "repris sa vie".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • concombre masque
    concombre masque     

    On a pas voulu expertiser les vêtements de la victime car ça coûtait trop cher ;;non mais allo quoi !!!

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à concombre masque)

    Parce que ça coutait trop cher PAR RAPPORT AU GAIN ESPERE, et pour cause : le type n'a été fiché que 8 ans plus tard.
    Il faut se remettre dans le contexte de l'époque : les tests adn étaient une technologie récente, faillible et il n'y avait pas grand chose encore à comparer.
    S'ils avaient au moins eu des suspects à l'époque, ça aurait été différent.
    Les gens ont gueulé contre le "fichage" adn des délinquants sexuels, mais c'est un outil qui porte ses fruits.

    concombre masque
    concombre masque      (réponse à HeyBaal)

    depuis plusieurs années les avocats des parties civiles demandent des examens approfondis des pièces et récemment

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le procureur, et donc l'état, qui n'est déjà pas capable de faire un suivi fiable de quelqu'un considéré comme étant vraisemblablement un candidat au terrorisme, voudrait nous faire croire qu'ils sont capable de dire qu'un type est honnête.
    Et sur quel fondement ?
    Parce qu'il n'a pas été condamné depuis et que par conséquent ils ne le connaissent pas ?
    Bah si, il a été condamné entre temps pour un crime sexuel.

  • Facebook-1468240760103644
    Facebook-1468240760103644     

    "Il avait repris sa vie"....... Le pauvre ! Rattrapé par sa barbarie 18 ans après ! Le procureur aurait été plus dans son rôle, je pense, en disant : Il a pris une vie...... et il doit payer.

Votre réponse
Postez un commentaire