En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Maurice Agnelet, avant l'issue du procès.
 

La cour d'assises d'Ille-et-Vilaine a reconnu Maurice Agnelet coupable de l'assassinat en 1977 de sa maîtresse Agnès Le Roux, héritière d'un casino niçois. Elle l'a condamné vendredi à 20 ans de réclusion criminelle.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • ESTUAIRE
    ESTUAIRE     

    C'est une bien triste et sale histoire !..........Le comble serait que l'on retrouve son corps en Italie !

  • rebelle80
    rebelle80     

    Il n'avouera jamais ! la loi kouchner fait qu'il sera bientôt dehors !!!

  • rebelle80
    rebelle80     

    Le corps et la voiture ne seront jamais retrouvés, dans ces années là, il y avait la construction de l'aéroport de Nice, et il y avait aussi la poosibilité de réduire corps et véhicule en un un cube, par l'intermédiaire d'une casse !

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    l'intime conviction des juges a parlé ....

  • klauss
    klauss     

    ??? pas de preuve formelle, pas de corps ni le véhicule retrouvé??

  • Eirell
    Eirell     

    Et on voit mal une mère faire du chantage au suicide à un fils qu'elle pense perturbé au plan psychiatrique. Par contre envers un fils qui dévoile un secret familial, c'est plus probable !

  • condor
    condor     

    Bien sur qu'il a tué. On voit mal un enfant accuser son père d'un crime s'il ne l'avait pas commis, c'est impensable.

Votre réponse
Postez un commentaire