En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dieudonné lors d’une conférence de presse le 4 juin 2009.
 

L'humoriste censuré pour son spectacle "Le Mur" s'explique dans sa première interview depuis le début de la polémique. Sans faire de mea culpa, il jure ne pas être antisémite.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Jean Pierre Van Camp
    Jean Pierre Van Camp     

    je suis entièrement d'accord avec votre façon de voir les choses; et cette mise au pilori ne fait que renforcer notre méfiance vis-à-vis des médias traditionnels et ceux qui les (nous) manipulent!

  • monavisamoi
    monavisamoi     

    Pourquoi réagir avec tant de violence ? Je ne suis pas raciste ni antisémite bien au contraire. La seconde Guerre comme toutes les guerres sont à mes yeux INTOLÉRABLES, elles ne servent qu'à alimenter et enrichir un certains nombres de lobbying et renforcer certains politiques (et oui la soif du pouvoir) toujours au détriment des plus faibles, trop souvent femmes, enfants et personnes âgées. Mes parents et grands-parents ont vécu la guerre et je ne la souhaite à personne. De la violence il y en a partout Il n'y a qu'à allumer la télé, lire les journaux s'informer sur ce qu'il se passe autour de nous.
    Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas ou plus rire, c'est tout ce qu'il nous reste, il n'est pas utile de voir le mal partout. On a jamais interdit Desproges, Coluche, Bedos ni même le duo Semoun-Dieudonné et ça balançait, à croire que l'on régresse et ce à tous les niveaux. Pourquoi aujourd'hui ne pourrait on pas rire ou prendre au second voir au troisième degré les spectacles de Dieudonné ? Ou faut il juste faire comme on nous dit de faire "circuler y a rien à voir".
    Mais finalement j'oubliai c'est toujours plus facile de s'en prendre au plus faible, particulièrement lorsque la main de la justice s'abat sur celui-ci (combien même il serait innocent) et là vous êtes condamné.
    ps : ni haine, ni violence juste de l'incompréhension

  • dixie
    dixie     

    NON
    DES MILLIONS DE JUIFS SONT MORT DANS DES CAMPS HORRIBLES
    JE SUIS CATHOLIQUE ET JE BATTRAIS CONTRE TOUTES FORMES DE RACISME ANTI JUIF
    DES MAMANS AVEC LEURS ENFANTS ETAIENT SEPARES POUR ALLER MOURIR DANS DES CHAMBRES A GAZ
    VOILA LA REALITE
    IL FAUT EMPLOYER DES MOTS DURES CAR TOUS LES FADAS QUI FONT DES SIGNES NAZIS SONT DES NEGATIONISTES
    LES JUIFS SONT DES ETRES HUMAINS COMME VOUS ET MOI
    ILS TRAVAILLENT ILS GAGNENT HONETEMENT LEURS VIES
    POURQUOI EN VOULOIR AUX JUIFS?
    IL NE FAUT PAS LAISSER S INSTALLER CETTE HAINE

  • exodiale
    exodiale     

    Il y a 3 mois , je ne connaissais pas Dieudonné. La quasi unanimité de sa condamnation m'a intriguée et j'ai visionné presque toutes les vidéos le concernant, lu une quantité d'articles et étendu ma recherche aux sujets qui seraient, nous dit-on, son "obsession", son "fonds de commerce".
    Première constatation: j'ai énormément ri, Dieudonné a un immense talent. C'est un excellent auteur, car il sait challenger les limites de notre société. L'idéologie a ceci d'amusant que qui en est prisonnier ne s'en rend pas compte, et c'est une des fonctions de l'humour, radicale et noble, de révéler nos crispations, nos préjugés, notre autosatisfaction qui nous bloque dans notre évolution.
    Sur le fond des sujets faisant l'objet, non pas de polémiques, mais de condamnations unilatérales, car il n'y a pas place dans les médias français pour de vrais débats (à l'exception de Frédéric Taddei), j'ai découvert que l'ostracisme vis-à-vis de Dieudonné s'étendait à bien d'autres auteurs, majoritairement juifs (ex. Shlomo Sand, Norman Finkelstein) qui ont des choses passionnantes et sérieuses à opposer à la pensée unique arcboutée dans sa lutte contre un antisémitisme fourre-tout.
    Peut-on en France poser des questions telles que: À qui profite l'antisémitisme de nos jours? De quels sujets cet épouvantail doit-il détourner l'attention? Comment peut-on en arriver à accuser des Juifs non alignés à la pensée unique d'être des... antisémites?
    Merci, Dieudonné.

  • felicie
    felicie     

    On a tous compris qu'il y a des sujets intouchables, le propre d'un caricaturiste étant de les toucher quand même. Et quand on tombe sur un politicien enfiévré...

Votre réponse
Postez un commentaire