En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Thierry Lévêque PARIS (Reuters) - Les juges d'instruction Renaud Van Ruymbeke et Marc Trévidic, qui mettent le pouvoir en difficulté dans...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    suite à un rappel de la cour européennes des droits de l'homme déclarant le procureur non indépendant du pouvoir, les J.I ont encore de beaux jours devant eux.

  • hammer
    hammer     

    Bon il faut vite supprimer ces juges qui emmerdent le pouvoir. Comment le pouvoir peut-il faire n'importe quoi si de l'autre coté il y a un contre pouvoir. comme si notre empereur pouvait mentir... Indécent de le penser... Impossible..... Bref nous sommes en plein délire....

  • pape83bis
    pape83bis     

    les juges d'instruction contre la dictature d'un président qui voudrait bien nous entrainer vers une VI°république revue et corrigée par lui-même...Il ne faudra pas se tromper d'urne en 2012, en espérant que dans sa défaite suivra l'UE, trés contestée dans sa conception actuelle.

  • mistigri33
    mistigri33     

    A nos juges, à ceux qui défendent la justice, le droit et la défense du citoyen...
    Surtout Messieurs, pour la gloire de notre pays, restez intègres, poursuivez la recherche de la vérité... nous souhaitons vous garder...

  • padoue
    padoue     

    Napoléon doit se retourner dans sa tombe.Je ne suis absolument pas pour la suppression du juge d'Instruction,s'il garantit la neutralité et la recherche de la vérité.

  • Escrocland
    Escrocland     

    est révélatrice de l'aura de mensonges et de non-dits dont s'entoure Sarkozy. Il voulait évidemment avoir les mains libres et pensait que son quinquennat l'emmènerait tranquillement vers une reconduction en 2012. C'était compter sans l'intégrité et le courage de deux juges d'instruction.

Votre réponse
Postez un commentaire