En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Deux hommes d'origine afghane, âgés de 18 et 45 ans, soupçonnés d'avoir tenté de violer une jeune femme de 22 ans, début décembre, dans un train de banlieue Paris-Dreux (Eure-et-Loir) - Photo d'illustration
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ancien
    ancien     

    C'est surement gagné pour les agresseurs, il faut surement les plaindre et combien on en a déjà chez nous

  • sortilege
    sortilege     

    il faut respecter les coutumes de ces pauvres gens , voyons!!!!!!!!

  • grognon
    grognon     

    Pourquoi on garde de tels individus chez nous ? pour s'en prendre aux femmes, ils sont forts, pour se battre pour leur pays (et quelque que soit leur camp), ce sont des minables.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Comme si ça suffisait pas les problèmes de ce genre avec nos immigrés habituels, là on se coltine le reste du monde dans une indifférence monumentale. Ils sont comme des loups dans une bergerie en France.

    grognon
    grognon      (réponse à Boz Ramboz)

    y a qu'à voir ce qui s'est passé à Cologne !!!

  • LUGOLINO
    LUGOLINO     

    Après avoir purger leur peine (aux frais de la princesse), les renverra-t-on en Afghanistan ?

    Un complément dans le cadre de la loi sur la déchéance est-il prévu dans ce cas-là ou les textes existent déjà et sont-ils appliqués ?

Votre réponse
Postez un commentaire