En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Deux des acquittés de l'affaire d'outreau en garde à vue
 

Deux des acquittés de l'affaire d'Outreau ont été placés en garde à vue ce mardi à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Une enquête est en cours pour maltraitance présumée sur certains de leurs enfants, sans caractère sexuel.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • Michel VALCIN
    Michel VALCIN     

    Vous rendez-vous compte du pouvoir des médias ? Si ces parents qui ont déjà subis un enfermement « abusifs » ? » et qui n’ont de culpabilité qu’une difficulté de communication avec leurs enfants voient leur vie étalée en public pour cela, à laquelle il faut de nouveau faire face à une nouvelle inculpation et une suspicion traumatisante, cela peut conduire au suicide et à la ruine des vies. Il me semble que cette affaire devrait rester dans le cadre de l’instruction judiciaire tant que les éléments à charges ne soient pas constitués en preuve indiscutables. Il y a en la matière, tentative par les médias d’influence sur le cours de la justice et déstabilisation de l’appareil judiciaire. Le secret de l’instruction et la présomption d’innocence font partie des droits élémentaires et fondamentaux du citoyen. Et dès lors que les médias pour des raisons commerciales s’arrogent le droit d’outrepasser les règles élémentaires du droit, pardonnez-moi de vous le dire, nous ne sommes plus dans une « démocratie ». Si ce sont les médias qui détiennent le monopole et le pouvoir de justice et peuvent outrepasser les règles établies, il faut que cela soit inscrit dans les codes de lois. La liberté d’expression ne doit pas dépasser les limites en se substituant à la fonction judiciaire Le droit à la dignité et au respect de sa personne font partie de ces droits fondamentaux. Le fiasco judiciaire d’Outreau a été engendré par le tapage médiatique qui a précédé l’instruction. Les journalistes ont tissé un voile passionnel et émotionnel en utilisant l’atmosphère d’insécurité ambiante de l’époque. Aucun magistrat dans ce cas ne pourrait analyser sereinement les éléments à charge et les confronter à une réalité opaque et nébuleuse, perturbante et déroutante pour tous les acteurs intervenant au cœur de l’événement. Et la pression inquisitrice illégitime des médias influençant juges et magistrats a engendré le fiasco judiciaire que l’on sait. Alors il faut savoir ce que veut le peuple. Ou bien on donne les moyens de justice, à la justice, ou bien on s’accorde que ce sont les médias qui font la justice et on accepte que celle-ci soit : « le cirque permanent ». A chacun son métier, à chacun sa place!

  • Michel VALCIN
    Michel VALCIN     

    Attention Attention Attention : Certains médias ont besoin d’histoires croustillantes, c’est leur raison de vivre. Là, il me semble qu’il ne s’agit pas d’une accusation de pédophilie mais de mise en examen pour maltraitance. Aujourd’hui la qualification de maltraitance s’est élargie. Vous ne pouvez plus infliger une correction à un enfant trop gâté, difficile manipulateur qui fait des caprices et peut se conduire de façon tyrannique dès lors que vous ne cédez plus à ses caprices. Se n’est peut-être pas le cas mais il ne faut pas tomber dans le piège de la condamnation facile. Certains enfants quoi que vous fassiez pour les bien élever, naissent caractériels et irritables. Certains nécessitent une intervention corrective afin de leur apprendre le bien et le mal. Et si on ne le fait pas, il grandira avec le sentiment que tout ce qu’il fait est bien « y compris de jeter des objets de la fenêtre sur les passants, puis plus tard des pavés sur la police et des parpaings sur les véhicules à partir d’un pont etc. Et s’il vient à vous faire un chantage à la dénonciation pour maltraitance suite à une correction pour mauvaise conduite, vous vous trouvez face à un dilemme crucial. Dire que tous les enfants sont des anges est une erreur, même s’il faut absolument les protéger contre tous abus d’adultes. Certains parents font l’erreur de tisser dès la naissance des liens « trop fusionnels » avec leurs rejetons « le cas plus fréquents, embrasser son bébé sur la bouche tel une poupée », ou ont des élans d’affection trop prononcés envers leurs progénitures. Et au moment où le parent arrête de le faire, où doit s’opposer à une mauvaise conduite, l’enfant ne comprend plus, en proie à des perturbations et ce dernier peut se venger du ou des parents responsables de sentiments de son sentiment de délaissement et de frustrations. Face aux évolutions de la société, et des difficultés qu’ont les familles avec leurs enfants, « un soutien à la famille » permettant de déceler d’éventuelles difficultés liées à la communication entre parents et enfant devrait être à mon sens obligatoire. Car les traumatismes de l’enfant sont souvent engendrés par les crises du couple dont il se sent otage et impuissant à faire entendre ses souffrances..

  • tetra
    tetra     

    Notre justice est prise dans un tourbillon d'incapacitè aggravante // et vas y que je te refais la deuxiéme vague d'une turpitude profonde pour amuser la galerie // putain ?? mais quant est ce qu'on arrivera a virer tous ces incapables ?? y a du travail et de la refonte en perspective //.

  • Diablo37
    Diablo37     

    Il n'y a jamais de fumée sans feu !!!!!!!!!!!!

  • jegue
    jegue     

    "Gifler peut entraîner des traumatismes". Je suis désolé mais je suis mort de rire en lisant ça. A moins de s'appeler Hercule et posséder la force d'un demi-dieu, une gifle ne va pas décalquer le cerveau d'un petit. J'en ai pris plus d'une, ça ne m'a pas empêché de faire des études sup. Faut arrêter avec ces enfants rois comme il le dit juniluisjpp, qui se lamentent parce qu'ils prennent des beignes. Au moins ça marchait un peu plus droit en France quand les parents avaient encore autorité sur leurs enfants...

  • l'amant table
    l'amant table     

    Pillll connais-tu le Nord? Y es-tu deja venu? il y a des cas sociaux comme partout, des têtes pensantes aussi. Perso, je suis né ici et vit à Lille depuis 27 ans. et j'ai vu par exemple autant de tarés à Paris en une semaine que de de cas soc dans le nord. ...

  • JP92
    JP92     

    La presse (et la justice) se sont déjà trompé gravement en les accusant à tort et là on recommence ??? L' enquête n'est même pas encore terminée que déjà on les jette de nouveau en pâture ??? Mais laissez-les tranquille !!!!!!!!!!!!!!Ces gens ont subi un traumatisme qu'aucun d'entre nous ne peut imaginer. Laissez la justice travailler.

  • dan67
    dan67     

    Oublions les ,un peu,ceci est une affaire mineure,ils ont paye pour des affaires tres mal ficeleés,et laissons cette fois ci la justice avancée serainement,OU EN SONT ILS AUJOURD UI ,,??peut etre cassés à vie et par qui

  • momo le pauvre
    momo le pauvre     

    pauvre + MANQUE DE STRUCTURE (éducation, repère familiale)

    la pauvreté a elle seule n'explique pas tout

    pauvreté n'est pas synonymique de banditisme ou de pédophilie..

  • fil 66
    fil 66     

    ...je suis persuadé que l'affaire d'Outreau, plus précisemment, les erreurs du magistrat qui a instruit l'affaire et qui a abouti à l'acquittement de tous les mis en examens, a permis certains d'entre eux qui n'étaient pas exempts de tout reproche dans cette affaire, de s'en sortir...

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire