En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Claude Canellas PERIGUEUX, Dordogne (Reuters) - Les coopératives de semences paysannes se multiplient en France, comme partout dans le monde, à...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • 14071789
    14071789     

    excellente nouvelle ! les ogm peuvent se révéler fangereuses pour notre santé !
    les industriels sont prêt à tout pour se gaver encore plus !
    Il faut arriver à développer fortement en europe se type d'action paysanne !

  • Héron
    Héron     

    Des semences paysannes... ça n'a rien à voir avec "l'amour est dans le pré", n'est ce pas?

  • LE ZORRO DU 83
    LE ZORRO DU 83     

    LES AGRICULTEURS GARDAIENT APES LA RECOLTE DE QUOI RESEMER L ANNEE D APRES .MAIS SARKO A FAIT UNE LOI ITERDISANT CE PROCEDE.SI LE PAYSAN RESEME SES GRAINE IL EST TAXE DU PRIX DES GRAINES QUIL AURAI DU ACHETER ..ELLE EST PAS BELLE LA VIE .LE GANG DES SEMENCIERS A ENCORE FRAPE

  • ced66
    ced66     

    à voir
    http://www.pluzz.fr/jt-12-13-languedoc-roussillon.html
    action "chasseur de biodiversité"

  • nunuche devienne
    nunuche devienne     

    C'est une bonne démarche car bientôt (si ce n'est déjà le cas....)les industriels feront ce qu'ils veulent des cultures et des produits associés.

  • mag42
    mag42     

    Ils ont raison de se débarasser de l'agro-industrie.

  • CHAGA
    CHAGA     

    La sélection massale n'a jamais empêché la progression de l'agriculture. L'hybridation n'est pas une mauvaise chose en soit, mais les généticiens ont oublié le principe de base : Avoir une base génétique large. Les hybrides actuels sont bcp trop fragiles et incapables de s'adapter à des conduites de cultures sobres. Ce sont des Ferrari que l'on cultive en plein champs. Sans une conduite de culture poussée, ils sont incapables d'exprimer leurs potentiels génétiques. Conduits dans des conditions apurées et agronomiquement durables ils donnent des résultats inférieurs aux variétés locales. La fin d'un cycle du tout génétique poussé au paroxysme avec les OGM qui n'apportent rien de plus que le ferai une véritable sélection génétique qui aille chercher aux sources de chaque plante les résistances.

  • citoyen 92
    citoyen 92     

    BRAVO, enfin les paysans réagissent et se défendent et nous défendent. Encourageons les. Les vraies solutions viennent de la base.

Votre réponse
Postez un commentaire