Depardieu : sa curieuse ligne de défense pour son procès

Gérard Depardieu, qui était attendu mardi par la justice pour conduite en état d'ivresse, a livré une explication pour le moins rocambolesque à des journalistes. "Si je prends une salade un peu trop vinaigrée je dépasse déjà la limite !", assure-t-il.

A. G. avec AFP (sujet vidéo Mariam Pirzadeh)
Le 09/01/2013 à 7:11
Mis à jour le 09/01/2013 à 7:34

Un film sur DSK empêche Depardieu de se présenter devant la justice


Depardieu "prêt" à se présenter devant la justice française


Il était attendu au Palais de justice à Paris mardi, mais c'est en réalité au Monténégro, à quelques milliers de kilomètres, que l'acteur est arrivé, à bord d'un hélicoptère, pour parler d'un prochain film où il doit jouer le rôle de Dominique Strauss-Kahn.

"Je n'ai pas fui le tribunal, ni la justice. Le voyage au Monténégro était prévu. J'ai averti le tribunal. Moi, je suis prêt à les voir quand ils veulent à condition que je sois là et que je me défende", s'est-il expliqué devant les journalistes.

Taux d'alcoolémie et vinaigrette

Il en a même profité pour assurer que cette affaire devant la justice pour conduite en état d'ivresse - il avait été arrêté en scooter fin novembre - était "réglée", et justifier drôlement son taux d'alcoolémie élevé.

"Je ne suis pas un criminel, j'ai glissé sur mon scooter, je me suis endormi, voilà tout. Vous savez... avoir un petit peu d'alcool dans le sang, si je prends une salade un peu trop vinaigrée je dépasse déjà la limite !"

Toute l'actu Société

La question du jour

Cure d'économies: le gel du point d'indice des fonctionnaires est-il justifié?