En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'Afev préconise de repérer le décrochage le plus tôt possible.
 

A l’occasion de la journée contre le décrochage scolaire, l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) sort une étude menée auprès de 186 jeunes entre avril et juin 2012.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • cavalierouge
    cavalierouge     

    mario...., tu n'as qu'à relire ce que dit Rosace un peu plus haut, je suis complètement d'accord avec elle et en désaccord avec toi qui me semble complètement dépassé par les évènements.

  • cavalierouge
    cavalierouge     

    Je suis d'accord avec vous Rosace, avec cette nouvelle génération souvent formée extérieurement par cette société soi-disant socialisante qui déforme toutes les valeurs, il est difficile,nous parents,de tout contrôler; certains individus avec des idées politiques souvent tordues, poussent les enfants à désobéir à leurs parents et les encouragent à tout raconter à l'assistante sociale qui adore ce genre de situation.

  • mario
    mario     

    cavalierouge, c est toi qui a parler plus haut essaye de te relir est tu verra que j ai pas commenter par des idées qui me sont passer par la tete je suis plus vieux que toi moi aussi je sais de quoi je parle et te t est parlez comme ca par apport a ce que tu a dit que les enfants font ceux qui veulent et je t est répondu c est la faute des parents qui se font pas et ils sont responsable de cette situation et c est pas a l école de s en mêler respecter

  • cavalierouge
    cavalierouge     

    mario...., je ne sais si t'as des enfants pour que tu me dises tout ce qui te passe par la tête sans peut-être réfléchir comme le font des consciences soi-disant bien intentionnéesde notre époque matérialiste; j'ai soixante-quinze ans d'expériences de la vie et je sais de quoi je parle. Mes enfants, en bas âges,ont à la maison une éducation que j'ai héritée de mes parents et qui ne sont pas celle d'aprés Mai 68 (tu dois être certainement de cette génération pour me parler de la sorte!)

  • mario
    mario     

    cavalierouge ........il y a pas besoin de loi pour dire a ton marmot stop pourquoi il regarde c est emission a la tele comme tu le cite qui sont décadent a tes yeux elle est ou l autorité parental? dans ce cas la tu est responsable en t en que parent de la faire respecter avent de critiquer la politique regarde toi déjà dans ton comportement merci

  • alexis goon
    alexis goon     

    Moi étudiant en alternance depuis plus de 3 ans, je constate qu'il y a un problème de cohérence entre le monde de l'enseignement et le monde professionnel. il faut une rénovation complète du système scolaire et de son contenu.

  • pouppy
    pouppy     

    apprendre à lire c'est bien , mais ensuite comprendre un texte est autre chose . ce que nous disait notre institutrice . elle aimait nous faire lire , et nous demandait les résultats de la compréhension du texte de lecture . elle passait beaucoup de temps avec ses élèves pour ceci . elle faisait des programmes spéciaux pour les élèves qui étaient moins fort que les autres pour les maths . elle était formidable , nous l'aimions beaucoup .

  • Rosace
    Rosace     

    Non implication des parents : Ah, c'est une plaisanterie ou quoi!?!? au primaire, on ne donne plus de leçons aux enfants, moi parents j'en donnais à mon enfant : Mais Madame, n'allez pas plus vite que la musique, votre enfant sera trop en avance. De plus vous ne devez pas passer plus de 15 mn sur les devoirs. Désolé, il y a des enfants qui comprennent plus vite que d'autres....ah! obsolète. L'enfant fait des caprices et des bêtises, vous n'avez plus le droit de punir, ni donner des fesses, l'enfant est en droit et détiens un n° vert pour appeler la police. Passage au collège ou les choses se dégradent. N'ayant pas eu de devoirs en primaire, arrivée au collège l'enfant se sent perdu avec 12 matières, 12 profs. Nous parents subitement devons nous investir l'accompagner, l'aider à faire ses devoirs...tout en sachant que l'enfant doit rester autonome....Quoi faire. Il y a un grand fossé entre parents,élèves, professeurs, éducation nationale et classe politique. Mieux former les professeurs, revoir le fond des programmes comprenez que c'est une autre génération d'enfants. Ils sont intelligents et s'intéressent à tout. Les choses et le monde évoluent très vite. Les cours sont trop statiques, dépourvus d'intérêt pour les élèves, ils s'ennuient. Rares les profs qui s'investissent et encouragent les élèves.....L'expression souvent citée, moi g un métier et un salaire, je suis le programme, le reste c'est pas mon problème...arrivée au Lycée c'est la cata

  • Pasdupe
    Pasdupe     

    Le décrochage est souvent du à une non implication des parents qui laissent l'éducation nationale assurer tout à leur place alors que son rôle n'est que de transmettre le savoir et aussi à cause de la mauvaise qualité de l'enseignement en France....Les programmes, les contenus, le temsp passé à l'école, le nombre de jours d'enseignement, la manière d'enseigner doivent être revus de fond en comble...tout le monde le sait, approuve mais les décideurs ne bougent pas........ on ne transmet plus le savoir de nos jours comme il y a 1 siècle....

  • cavalierouge
    cavalierouge     

    Il n'y a plus cette dynamique qui existait au temps de nos ancêtres, il n'y a plus de motivation qui les pousse à aller de l'avant, il n'y a plus d'idéologie patriotique. L’élève se trouve attiré par des objectifs qui n'ont plus rien à voir avec les réalités d'une vie équilibrée parce que les valeurs fondamentales ont été dévoyées à des fins politiques, le monde matérialiste a largement contribué à cette décadence par des "sexe story"," love story", jeux vidéo, etc....dont on connait les racines. L'Etat, aidé par des Associations responsables de leur Éducation, subventionne cette dérive et crée des lois qui sont inefficaces.

Votre réponse
Postez un commentaire