En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a décidé jeudi de lancer une étude de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • Zorste
    Zorste     

    L'autre point qui fait que l'exploitation des gaz de schiste n'est pas adapté à notre pays, est celui que notre territoire trop densément habité: Aucune vaste zone déserte contrairement aux USA où de vastes étendues vierges existent.

  • Zorste
    Zorste     

    Le gaz de schiste est une abomination pour notre sous sol et notre avenir.
    En effet, chaque fracturation nécessite 15000 à 22000 m3 d'eau douce auquels sont mélangés 15 à 150 m3 de produits chimiques; seul une partie de ce mélange remonte en surface (30 à 50%).
    Par ailleurs, ces exploitations nécessitent de grandes quantités de sables (100 carrières ont dut être créé au USA pour répondre à cette demande !!!) et donc le nombre de convois routiers, lesquels abiment les routes, augmentent le nombre d'accident et la pollution.

  • resiste
    resiste     

    Il vaut mieux brailler contre les bagnoles dans Paris que résister à l'exploitation du gaz de schiste!! Foutre en l'air le sous sol et polluer définitivement nos nappes phréatiques pour des décennies pour 5 à 10 ans de production de gaz !!!
    J'espère que nous pourrons obliger nos parlementaires "grands experts " (on voit leurs performances en matière d'économie !!) à boire l'eau du robinet quand elle sera définitivement polluée. Et puis, puisque c'est si bien, je propose qu'on fore dans leur propriété (résidence secondaire)

  • psigman83
    psigman83     

    ils sont forts ces politiques, ils ont trouvé dans leur bureau un dictionnaire des synonymes il ne faut plus dire fracturation mais stimulation, voilà que tous les trois mois ils reviennent à la charge pour les gaz de schistes, c'est bien beau de changer les mots, mais pensons aux maux de notre planète, je pense que l'alternative est plutôt vers les énergie renouvelable, et pour ceux qui parlent de recherche voilà un axe interessant où il n'est pas nécessaire de changer les mots pour faire passer la pillule.
    Merci monsieur Bourdin de faire une piqure de rappel à chaque fois qu'ils reviennent à la charge.

  • BJP34
    BJP34     

    Nos gouvernants évolueraient ils ?????
    Face aux réalités économiques et aux logiques scientifiques et sociétales nos gouvernants commencent à comprendre qu'il faut un peu REFLECHIR. En auront ils les capacités ????

  • JMB83
    JMB83     

    Je ne vois pas pourquoi on devrait être contre une recherche d'exploitation moins polluante. DE toute façon, il ne faut pas se voiler la face, quand le pétrole se raréfiera on ira tout droit au gaz de schiste, alors autant commencer des recherches d'exploitation moins polluantes dès maintenant .

  • gribounou
    gribounou     

    Si ça pouvait augmenter votre Q.I, ça se saurait.

  • chiisssstte
    chiisssstte     

    si ça pouvait faire baisser le prix du gaz

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    vive la recherche , vive le progrès, vive l'indépendance énergétique!

  • forgaia
    forgaia     

    Par contre un très important reportage en Pologne nous a montré les dégâts faits dans l'eau de consommation , les nappes phréatiques sont tellement polluées qu'elles sont impropres à l'utilisation, ni pour les hommes, ni pour les bêtes. Réflexion : que ferons-nous quand nous n'aurons plus aucune eau à boire, pour manger et s'entretenir et que les hommes devront payer plus cher que l'or le petit litre d'eau????? Quand ils font des essais par chez nous avec cette extraction "violente" la première idée est qu'un tremblement de terre vient de se manifester, EH NON! en réalité c'est juste des essais d'extractions, pour qui l'a déjà vécu, c'est très violent et cela peut si c'est reproduis plus souvent détruire des maisons à la longue! Qui va payer ensuite?? Et bien personne, car vous n'avez jamais vu une société pétrolière (car c'est eux qui ont acheté les droits et que Hollande à signé dans l'ombre) prendre ses responsabilités, combien d'années pour faire valoir lors d'une marée noire qu'ils sont responsables??? Et bien là, les gens attendront des années pour que leur maison soit remise en état, avant qu'elle ne leur tombe sur la tête! Nous n'avons pas fini à nous défendre d'arnaqueurs honteux, et toute chimie employée aussi minime soit-elle est de toutes les façons dangereuses! Combien vont vouloir signer pour un futur qui ne sera que désastreux??? Moi ! non.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire