En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un livre publié début mars réunira les réponses du pape François à trente questions posées par des enfants du monde entier, projet monté par une maison d'édition jésuite américaine - 22 janvier 2016
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • TrahiparleFN
    TrahiparleFN     

    Selon l'église catholique qui vient d'édicter des règles de bonne pratiques transmises aux nouveaux évêques, les évêques ne doivent "pas nécessairement" dénoncer les abus sexuels aux autorités.
    Les règles ont été écrites par Monseigneur Tony Anatrella, prêtre et psychothérapeute du diocèse de Paris. L'auteur ignore (volontairement ?) l'articleArticle 434-3 du code pénal
    "Le fait, pour quiconque ayant eu connaissance de privations, de mauvais traitements ou d'atteintes sexuelles infligés à un mineur de quinze ans ou à une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge, d'une maladie, d'une infirmité, d'une déficience physique ou psychique ou d'un état de grossesse, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende."

Votre réponse
Postez un commentaire