En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Andreas Lubitz, le copilote de l'A320
 

Le visage d'Andreas Lubitz, le copilote qui a délibérément envoyé l'A320 de la Germanwings dans les Alpes françaises, mardi, occupent les unes de la presse nationale et internationale ce vendredi.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • hepp
    hepp     

    Je ne crois pas à cette thèse qui inculpe le c-pilote. Mon hypothèse l'avion à une fuite et se dépressurise après le pilote sort pour voir les dégâts; signalé par le personnel de bord. La dépressurisation augmente et la cabine est moins élever en pression que le cockpit. On ne peut donc plus ouvrir la porte du cockpit à cause de la dépression le pilote essais de pousser la porte mais la dépression la referme systématiquement ce qui explique les coups. Les masques a oxygène tombent et l’oxygène remplit l'avions ce qui le rend équivalent a une bombe. Mais le c-pilote cette débrouille seule dans la cabine et l'avion descend en pente normal car dans ce cas c'est la procédure. Ce qui explique le vole en basse altitude que voient les gens et l'avions intacte.
    Mais le c-pilote ne connait pas le terrain et ne sait pas qu''il arrive sur des montagnes. Après il y une chose très importante l’avion percute la montagne mais il y a obligatoirement un cratère voir photo aérienne du MH 370 surtout sur un sol non rigide. La il n’y plus rien comme si il y avait eu une déflagration du a une forte explosion de l’appareil ce qui serait peut être le cas si il était replie d’oxygène car la fuit en dépression n’est pas assez forte pour vidée l’appareil il n’y a pas un troue béant sur le fuselage. Une étincèle dans l’avion et Boum. Cela fait une pluie de petites pièces qui s’éparpille au sol avec le reste des personnes a bord jumelés au kérosène qui reste dans l’avions tous fini par bruler au sol.

  • Sans_Dents
    Sans_Dents     

    Ou en serions nous aujourd’hui si la vérité n’avait pas été révélée par le New-York Times ? Probablement sous la chape de plomb du BEA muet. Et il n’y aurait pas eu de conférence de presse du Procureur de la République de Marseille, hier (conférence remarquable et digne). Il faudra rapidement établir les responsabilités, notamment quelle autorité (gouvernementale ?) a ordonné (?) au BEA de ne rien dire. Au vu des considérables répercussions mondiales suite à ces révélations tardives, qui touchent directement à la sécurité des passagers et membres d’équipage, la démission des responsables du silence s’impose, au minimum. Je suis complètement écœuré et scandalisé.

    KADO83
    KADO83      (réponse à Sans_Dents)

    ceux qui on mis ses gens au pouvoir sont dans vos urne dimanche il suffi de voté n importe quel autre partie que l UMPS et si on as pas le choix alors un vote blanc pour montrer que l ont en a mare de eux...

  • Sans_Dents
    Sans_Dents     

    Ou en serions nous aujourd’hui si la vérité n’avait pas été révélée par le New-York Times ? Probablement sous la chape de plomb du BEA muet. Et il n’y aurait pas eu de conférence de presse du Procureur de la République de Marseille, hier (conférence remarquable et digne). Il faudra rapidement établir les responsabilités, notamment quelle autorité (gouvernementale ?) a ordonné (?) au BEA de ne rien dire. Au vu des considérables répercussions mondiales suite à ces révélations tardives, qui touchent directement à la sécurité des passagers et membres d’équipage, la démission des responsables du silence s’impose, au minimum. Je suis complètement écœuré et scandalisé.

Votre réponse
Postez un commentaire