En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un pilote dans le cockpit d'un Airbus A320, en 2009. (photo d'illustration)
 

La thèse du suicide du copilote de l'Airbus A320 de la Germanwings fait désormais partie des hypothèses privilégiées pour expliquer le crash de l'avion dans les Alpes-de-Haute-Provence, mardi. Un scénario qui s'est déjà produit à plusieurs reprises par le passé.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Grincheux
    Grincheux     

    sans oublier Le vol Flash Airlines 604 est le nom du vol de l’avion immatriculé SU-ZCF appartenant à la compagnie aérienne Flash Airlines. Cet appareil fut victime d’un accident le 3 janvier 2004 au large de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, tuant 148 personnes.

  • Sans_Dents
    Sans_Dents     

    On peut lire les récits de ces tragédies, notamment aux éditions Altipresse. L'ouvrage « Ce que le BEA n’a pas dit » de J-P Otelli prend aujourd'hui un relief particulier, vis à vis de l'incroyable silence du BEA cette semaine ...

  • jmcatsix
    jmcatsix     

    Le nombre de cas de suicide recensé dans l'article est inquiétant. Avec un équipage à trois l'accident ne se serait pas produit.
    A-t-on pris en compte à sa juste mesure le risque de pétage de plomb (freakout) parmi les facteurs humains, avant d'autoriser les compagnies à exploiter leurs avions avec un équipage à deux PNT ? A l'époque le débat a été vif avec les syndicats de pilotes. Ils étaient contre la généralisation des équipages à deux. Ils avaient probablement raison. Ce ne sont ni les gestionnaires financiers, ni les ingénieurs, qui connaissent le mieux la vie et le stress des équipages.
    Remarquons aussi qu'un pétage de plomb à France Télécom a moins de conséquences que dans les compagnies aériennes. Et pourtant là aussi cela arrive !

  • chopaul
    chopaul     

    Avant ils étaient trois dans le cockpit, mettez au moins une hôtesse, pour ne jamais laisser seul un pilote, ils ont rien dans la tête vraiment!!

    Sans_Dents
    Sans_Dents      (réponse à chopaul)

    La précaution de garder toujours deux personnes dans le cockpit est effective pour certaines compagnies aériennes depuis des années (steward ou hôtesse, pendant l'absence d'un des pilotes). Mais ce n'est pas obligatoire. Air France ne l'applique pas, par exemple.

  • bouledog
    bouledog     

    il ne pouvait pas se suicider seul en épargnant ceux qui voulaient vivre
    ces pauvres gens voulaient profiter de la vie , des gamins de 15 ans , des bébés
    il faut être complètement malade pour tuer des innocents

  • christinechristine
    christinechristine     

    suicide je veux bien plutôt attentat suicide c'est plus plausible

    l'ancien
    l'ancien      (réponse à christinechristine)

    je le pense aussi

Votre réponse
Postez un commentaire