En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un pilote dans le cockpit d'un Airbus A320, en 2009. (photo d'illustration)
 

Selon de nouvelles révélations basées sur les enregistrements sonores de l'une des boîtes noires de l'Airbus de la Germanwings, qui s'est crashé mardi en France, l'un des pilotes serait resté coincé hors du cockpit, avant l'accident. Une information qui ouvre la voie à l'hypothèse du suicide du pilote aux commandes de l'appareil.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • 813411
    813411     

    Ne faudra t'il pas en arriver,a ce qu'un avion soit piloté a partir du sol,en cas d'extrême urgence.Pilotage au sol qui prendrait le pas, sur les commandes du cockpit.Dans le cas du A320 de la GERMANWINGS,ou dans la cas d'un évanouissement des pilotes, (ce qui peut arriver), ce serait surement une façon de sauver des vies......

  • Faerien
    Faerien     

    En fait, il faut éliminer d'office la thèse du malaise et l'asphyxie.

    Ayant travaillé en milieu aéroportuaire sur la sécurité, il faut savoir que ces engins sont munis d'un interupteur à trois position concernant le verouillage des portes.
    Il existe aussi un pad avec un code d'accès qui permet au co-pilote ou au pilote d'accéder au poste de commande en cas de "Malaise" de son partenaire.

    La seule façon de désactiver ce système est de le faire manuellement depuis le poste de pilotage de l'engin.

    Je trouve un peu tiré par les cheveux qu'un pilote enferme son coéquipier hors du poste avant de faire un malaise entre nous.
    En ce qui concerne la "Coupure d'eletricité", elle est très peu probable, en sachant qu'il existe des systèmes tiers pour faire fonctionnner les modules importants, de plus, en cas de panne très grave, l'avion aurait tout simplement décroché et n'aurait pas suivi une trajectoire aussi souple (Ca semble logique).

    Il reste donc qu'une thèse : C'est volontaire.

    Maintenant, il reste à démontrer les motivations d'un tel acte de folie.

  • sclp
    sclp     

    Une panne subite d'électricité aurait aussi pu empêcher l'ouverture du cockpit, comme un malaise inopportun du pilote resté seul.

  • gaulliste30
    gaulliste30     

    ça sent le MH70....!!! on va courir longtemps apres la vertié.!

  • valgego
    valgego     

    Le suicide à petit feu pendant 10 mns est très rare ,à moins d'être maso ,l' hypothèse la plus probable , (mais pas la seule ,par contre la seule à ne pas être évoquée ) est un attentat ,habillé désormais en suicide politique . Le lieu ,le jour , les pays concernés ,les répercussions en Europe et dans le monde , tout est parfaitement crédible ; pourquoi pas de commentaires alors que tous les responsables ne pensent qu'à ça .

  • valgego
    valgego     

    Le suicide à petit feu pendant 10 mns est très rare ,à moins d'être maso ,l' hypothèse la plus probable , (mais pas la seule ,par contre la seule à ne pas être évoquée ) est un attentat ,habillé désormais en suicide politique . Le lieu ,le jour , les pays concernés ,les répercussions en Europe et dans le monde , tout est parfaitement crédible ; pourquoi pas de commentaires alors que tous les responsables ne pensent qu'à ça .

    soryn
    soryn      (réponse à valgego)

    Les attentats sont revendiqué, pas vrai?Je ne crois une seconde que la France est implique, mais ça n'exclu pas des implication politique ou économique, ça implique surtout l'Espagne et l’Allemagne ou selon la nationalité et les implications des passagers.

  • norton_13
    norton_13     

    C'est sûr que c'était un des pilotes ou est-ce que cela peut être une tiers personne ?

  • ririmama
    ririmama     

    toutes les fuites sont instrumentalisées et celle-ci a l'avantage d'écarter la thèse du terrorisme et donc la responsabilité des gouvernements et de la sécurité de l'espace schengen ; le défaut technique du moteur et donc la responsabilité du constructeur,et en dernier cela exempte en grande partie la responsabilité de l'affréteur!!!

  • mcmc220
    mcmc220     

    les journalistes essayent par tous les moyens de trouver une expliquation ils ne laisse pas les enquêteurs faire leur travail toutes les théories fumeuses ne servent a rien attendez la réponse des spécialistes un peu de patience messieurs une enquête sérieuse ne se fait pas en 3 jours ils n'ont même pas encore retrouvés le deuxème boite alors un peu de respect pour des personnes qui font leur travail

  • norton_13
    norton_13     

    Comme Hollande, Valls et le gouvernement qui envoient la France et les français dans le mur.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire