En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La gendarmerie avait lancé un appel à témoins pour retrouver le suspect ce jeudi matin.
 

Menaces de morts, couleuvre dans la piscine des enfants, depuis son licenciement en 2011, Jean-Claude Petitfaux était "obsédé par sa vengeance" contre son ancien patron. 

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Regard00
    Regard00     

    Ce genre de "vengeance" risque hélas de se multiplier ...

  • 109600
    109600     

    Comment a t'on pu laisser ce type en liberté avec une telle haine ponctuée de menaces précises? Son cas relevait de la psychiatrie et un internement rigoureux était nécessaire. D'où venait l'arme?
    Bilan: deux morts et deux enfants traumatisés à vie par la scène d'horreur à laquelle ils ont assistée. Gageons que tout le monde va se défausser encore une fois.

  • tedine
    tedine     

    Encore un malade! Dans quel monde vit on? La victime se sentait menacée et avait prévenu la police, mais il n'ont pas pu le protéger...Pauvres enfants c'est horrible!

Votre réponse
Postez un commentaire