En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un ami de Serge Dassault, industriel et maire de Corbeil-Essonnes, lui remettait de l'argent en liquide via une société basée à Genève.
 

Un comptable suisse, entendu dans l'enquête sur les achats de voix présumés à Corbeil-Essonnes, a raconté à la police comment il remettait des sachets d'argent liquide, transféré de Suisse, à Serge Dassault.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

25 opinions
  • dani42
    dani42     

    Son père faisait pareil (il distribuait ouvertement des 500 à tout le monde) et on le félicitait. La loi ou la morale ont-elles changé ?

  • Criss Deslandes
    Criss Deslandes     

    A lire les réactions de nos amis de droite, j'observe que pour eux, l'argent sale de droite est plus propre que l'argent sale de gauche. Je n'entends pas grand monde à droite pour demander la démission de Balkany, qui lui, est mis en examen pour abus de bien social, corruption, blanchiment de fraude fiscal, détournement d'argent publique et enrichissement personnel.

    lesemian
    lesemian      (réponse à Criss Deslandes)

    C'est faux...Balkany n'est pas mis en examen pour...etc...etc...etc...etc...
    Le multi récidiviste , plusieurs fois condamné ( 1996-1999-2003) Balkany est RE-RE-mis en examen, serait la formulation exacte...Et Idem pour sa pouffiasse! Marraine du fils de l'autre...Du beau linge sale en famille

    gussaoc
    gussaoc      (réponse à Criss Deslandes)

    L'argent n'a pas d'odeur c'est connu!!!!!!!!! peut être les mains qui les donnent ou qui les reçoivent! Car pour qu il y est corruption, il faut le binome: corrupteur/corrompu!!!!!!!!! Ce qui est tout aussi grave par contre c'est de définir comme coupable une personnes mise en examen!!!!!!!!!!! Moi je vote à droite par conviction donc pas besoin de bifton pour m'y pousser; J'aime bien d'ailleurs le dimanche matin faire cette petite ballade citoyenne et surtout regarder la tête des autres! C'est une bonne analyse sociologique! on y voit transpercer plein de choses suivant les événements!!!!!!Et pour la corruption comme dit le dicton: ventres affamés n'a pas d'oreille! donc cela ne peut pas être des gens de droites les corrompus!! ils sont tous riches et gras!!!!!!!!!

    lesemian
    lesemian      (réponse à gussaoc)

    "!!!!!!!!!", "!!!!!!!!!", "!!!!!!!!!!!" , "!", "!!!!!!", "!!!!!!!!!" Gussaoc toi qui écrit être féru "d'analyse" , tu devrais commencer par te pencher sur ton cas.

  • Grincheux
    Grincheux     

    Ce sont des livraisons par camions entiers ....

  • lesemian
    lesemian     

    N'empêche qu'ils ont bien raison "nos politiques" de se servir dans les caisses...
    Chaque fois qu'il y en a un "d'un camp" qui se fait alpaguer les doigts plein de confiture, ses "adhérents" le défendent en rappelant les agapes du camp adverses...et vice (!) versa.
    En général, le procès va encombrer les divers tribunaux pendant une dizaine d'années minimum et la condamnation (quand il y en a une) sera du sursis avec une amende inférieure au pot de confiture que le gourmand s'est initialement goinfré...
    Évidemment pendant cette dizaine d'année de procédure, le gourmet pourra continuer à consommer et à se servir aux frais de la princesse...
    Au fait que pense les autres politiques du vieux Marcel en Dassault ?
    A part les traditionnels " tant qu'il n'est pas condamné il est présumé innocent", je n'en entends pas beaucoup le "houspiller"

    gussaoc
    gussaoc      (réponse à lesemian)

    Peut être que nos hommes politiques sont un peu moins bêtes qu on le croit. Si ils font preuve d'une aussi grande discrétion c'est peut être, je dis peut être! qu'il y a anguille sous roche. Deux choses l'une ou ils en croquent tous auprès de Dassault quelques soit la sensibilité politique ou c'est un coup médiatique de plus. L'occasion était trop belle pour le FN et le PS de tomber à bras raccourci et pourtant là silence! Cela laisse songeur non?, J'écoutais d'une oreille ce matin en même tant que mon activité soutien asso Mr boudjenad de Toulon RC. Et ses interrogations avait un sens. Il disait que pour acheter 6000 Corbeillais il ne faillait pas autant d'argent; Il disait que si on engage 53 on espère en éecupérer le double ; Ce qui n'estt pas être le cas en étant maire. alors pourquoi? Nous verrons mais ni vous ni moi en croquerons! Moi je n'ai pas besoin d'un bifton pour glisser un bulletin de droite pas plus que vous pour un bulletin de gauche! du moins j'espère sincèrement!

  • leterrible
    leterrible     

    notre classe politique est pourri jusqu à la moelle

  • altaïr
    altaïr     

    En loucedé ... le groupe socialiste à l'A.N et le PS ... cherche activement un taf à l'étranger dans une boite "amie" pour Thévenoud ... ainsi il pourra céder son siège de député ... sans baisse de pouvoir d'achat !... Vraiment ces socialistes ils sont ... no - limit ... dans la solidarité ... à l'égard de leurs semblables ..... ;-)

    newdays
    newdays      (réponse à altaïr)

    Quand les présidents nomment leurs proches à des postes clés

    A quatre mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy a nommé certains de ses proches à des postes administratifs clés, rapporte mardi Libération. D'emblée, l'opposition a dénoncé un "verrouillage" de l'appareil d'Etat. Une polémique habituelle à l'approche d'un scrutin décisif.



    En tout, ils sont une vingtaine. Parmi eux, essentiellement des procureurs et des préfets. Tous ont un point commun : leur proximité avec Nicolas Sarkozy. Comme le révèle mardi Libération, le chef de l'Etat a nommé plusieurs de ses proches à des postes clés, dans les domaines de la justice, la police et les finances, parmi lesquels le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard, le procureur Philippe Courroye, le patron du renseignement Bernard Squarcini ou encore le futur procureur général de Bordeaux, André Ride. Selon le quotidien, Nicolas Sarkozy entend aussi nommer Xavier Musca, actuel secrétaire général de l'Elysée, à la tête de la Caisse de dépôts et consignation (CDC).

    Une démarche qui irrite l'opposition. Il s'agit là de "la confirmation d'un pouvoir aux abois qui est en train d'essayer de verrouiller l'appareil d'Etat à quelques mois des élections", a asséné mardi matin sur RTL Manuel Valls. Le directeur de la communication de François Hollande estime que "le rôle du Parlement (dans ce type de nominations) devra être revu" en cas de victoire du candidat socialiste en 2012. Sur son compte Twitter, le député-maire d'Evry renchérit : "A lire dans #Libé, "#Sarkozy place ses hommes". Pantouflages, parachutages, fromages: police, justice, CAC40… c'est la marque de l'Etat Sarko!". Dans un communiqué, Andre Vallini, le "Monsieur Justice" du PS en remet une couche : "A l'approche de l'échéance présidentielle et au mépris de toute décence républicaine, Nicolas Sarkozy continue à assurer le verrouillage de la magistrature avec la nomination de magistrats réputés proches de la droite à des postes clés", écrit-il.
    "Des clans, des bandes"

    Placer ses proches à des postes stratégiques quelques mois avant l'élection présidentielle n'a en tout cas rien d'inédit. " C'est un rituel classique. Cela fait partie de la joute politique entre l'opposition et le pouvoir en place. C'est une pratique relativement courante qui a toujours fait l'objet de débats et controverses", décrypte pour leJDD.fr Frédéric Dabi, directeur de l'institut de sondage Ifop. "C'est vrai que cette fois c'est encore plus fort parce qu'on est dans une réélection. Le combat est extrêmement dur."

    Rien de nouveau en effet dans cette polémique, en témoignent les précédentes élections. "En 1981, on parlait déjà d''Etat giscardien'. A cette époque, il n'y avait ni de CSA, ni de Haute autorité de la communication audiovisuelle", rappelle Frédéric Dabi. Sept ans plus tard, François Mitterrand fait même de la "confiscation" du pouvoir l'objet de sa déclaration de candidature. "Je veux que la France soit unie et elle ne le sera pas si elle est prise en main par des esprits intolérants, par des partis qui veulent tout, par des clans ou par des bandes", lance-t-il le 22 mars 1988 d'un ton très solennel sur le plateau du 20 heures de France 2.

    Verrouillage du pouvoir ou non, la polémique reste limitée en termes d'impact sur l'opinion politique. "Cela n'a jamais empêché le pouvoir en place de perdre", assure le sondeur. "Ce sont des choses qui passent relativement au-dessus de la tête de beaucoup de Français. Les gens parleront beaucoup plus du taux de chômage que du verrouillage de l'appareil d'Etat".

    Caroline Vigoureux - leJDD.fr

    mercredi 28 décembre 2011
    Nicolas Sarkozy

    Selon Libération, Nicolas Sarkozy a nommé plusieurs proches à des postes administratifs clés. (Reuters)
    Et aussi

    Les hommes du président dans la tourmente

    newdays
    newdays      (réponse à altaïr)

    Il est effectivement loin le temps ou Monsieur Sarkozy plaçait tous ses proches dans les différents poste à responsabilité... OUF!

  • antibobogauchiste
    antibobogauchiste     

    Les médias gauchistes ne parlent plus du socialiste mafieux guérini depuis des mois .... Le mafieux socialiste poursuit sa vie politique en toute quiétude. Bravo BFM.

    Lamire
    Lamire      (réponse à antibobogauchiste)

    Guérini comme Thévenoud ont été exclus du PS..on attend la même chose pour tous les fraudeurs de l'UMP mais on va attendre longtemps !!!

  • jolbob
    jolbob     

    J'observe la discrimination apportée actuellement par la Police/Justice aux affaires.
    Les affaires dites de Droite, dont beaucoup ont pour origine des dénonciations diffamatoires et finiront en non lieu, sont mis à la une de la presse complaisance voir complice.
    Par contre, les affaires dites de Gauche (et là, ce ne sont pas des casseroles mais des marmites que trainent les Roses Mafia Caviar) sont étouffées ou mises au placard.

    Ça va faire mal à la Libération !!!!
    La pire injure, l'insulte la plus vexante de nos jours : "SOCIALISTE".

    newdays
    newdays      (réponse à jolbob)

    j'ai remarqué que vous êtes toujours dans la nuance et la tolérance dans vos commentaires... je pense que les marmites de droite valent largement celle de gauche mais sans doute chez vous la mauvaise foi l'emporte... pour ma pars l'insulte la plus vexante de nos jours reste incontestablement "SALE CON"

    lagauche
    lagauche      (réponse à newdays)

    ou peut -il y avoir des affaires à gauche, pour l'instant, rien sur le PC.

  • lesemian
    lesemian     

    Parole du Sénateur UMP Serge Dassault, de décembre 2004:
    "Les journaux doivent diffuser des « idées saines », car « nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche ...la presse doit modérer les propos de gauche."
    Il sait être est rigolo le vieux...

  • newdays
    newdays     

    Depuis le temps et l'accumulation d'affaires mafieuse ce Monsieur mérite peut être un peu de taule non? Deux poids deux mesures quand il s'agit de politiques ou d'hommes d'affaires.

Lire la suite des opinions (25)

Votre réponse
Postez un commentaire