En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un manifestant supposé appartenir aux "Black" Blocs", lors d'affrontements en marge d'une manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à Nantes, en février 2014.
 

Ces activistes d'extrême-gauche, venus du monde entier, capables de déclencher une guerilla urbaine, seraient déjà en Ile-de-France. Sur fond de menace terroriste, la police redoute des violences en marge de la conférence de Paris sur le climat.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Roh ... nos policiers capable de réprimer dans la violence une manif pacifique de parents avec bébés en poussette, de mettre sans raison des gamins en prison, avec les instructions qui vont bien, seraient incapable de faire leur vrai travail ?? ^^

  • caneton 01
    caneton 01     

    Sans les souhaiter, il faudra rendre responsables les organisateurs de cette conférence mascarade de tous les dégâts collatéraux prévisibles, générés par sa tenue à Paris.
    Regagner le prestige perdu et redorer le blason va s'avérer plus ardu qu'envisagé avec la conclusion dans les urnes.

  • Pseudome
    Pseudome     

    Comprendre leurs points de vue : pourquoi toute cette colère par rapport à des professionnels, des institutions ? colère provoquée peut-être par l'échec de l'épanouissement réel de l'être humain comme il devrait pouvoir le faire, mais empêché à cause d'un fonctionnement de société inadapté par rapport aux réels besoins des êtres ? Comprendre cela changerait le regard sur ces violents ... il y a violence quand il y a impuissance ... quand les gens ne se comprennent pas ...

Votre réponse
Postez un commentaire