En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Contralco : plus de 200 emplois menacés

Depuis 1982, l’usine Contralco fabrique des éthylotest en France. Elle est la seule du genre dans l’Hexagone.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
4 opinions
  • biendici,

    Regrettable pour les 200 emplois. Mais je n'ai en revanche aucun scrupule pour le patron de cette boîte s'il doit fermer boutique! Il travaillera exclusivement aux commissions de sécurité routière, puisqu'il faisait partie du projet éthylotests. Comme quoi, la roue tourne.

  • FLAADERCHE07,

    si j ai bien compris c est dangereux pour la santé comment mettre sur le marche des produits sans au préalable avoir l accord des services de contrôle sanitaires de la santé public

  • Le maquis de Grandrupt,

    Lamentable, si je comprends bien, le patron était de cheville avec le protagoniste de cette loi! et aujourd'hui que quelqu'un qui n'a aucun interet dans cette boite, décide de la retirer, on essait de nous rendre coupable? T'avais cas apprendre à gérer! et ne pas avoir qu'une corde "magouillée " à ton arc! et si tes employés te giffle , c'est que tu l'avais mérité! PAUVRE FRANCE

  • observateur67,

    C'est lamentable, c'est du chantage, on nous culpabilise de l'erreur des dirigeants de cette entreprise concubine de l'ancien régime, je suis désolé pour les employés c'est eux qui trinquent mais on ne va pas forcer une lois inutile pour faire acheter aux Français des éthylotests dangereux et inutiles. Il y a erreur de la part des employeurs trop sûrs de leur manipulation alors c'est à eux de réparer les pots cassés pas aux contribuables mais l'ancien gouvernement est également responsable dans cette magouille, il faut que des têtes tombent et payent. FN

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •