En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une personne tient une plaquette de pilules contraceptives, le 13 octobre 2009, dans une pharmacie à Caen.
 

Et si on partageait? Les soucis, les risques, la responsabilité. L'idée n'est pas nouvelle et pourtant, la contraception masculine ne perce pas en France. Mais pourquoi?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • observateur67
    observateur67     

    A l'intention de la dictature médiatique de BFM, je vous serais gré de bien vouloir republier mes deux commentaires précédents que vous avez supprimé, pour la raison qu'ils ne correspondaient pas à votre opinion unique. Mes droits et ma liberté d'expression s'applique également ici.

  • observateur67
    observateur67     

    Aurélie afin de vous aider à compléter votre article je me permets de vous joindre quelques infos complémentaires:

    La vasectomie

    Autorisée en 1999( et non en 2001), la vasectomie ou stérilisation masculine (que l'on pourrait qualifier de contraception masculine définitive) est une opération chirurgicale qui se fait généralement sous anesthésie locale. Elle consiste à sectionner ou à obstruer les deux canaux déférents relayant les testicules à l'urètre, afin d’empêcher le passage des spermatozoïdes. L’éjaculat est donc infertile.

    Cette méthode est considérée comme définitive. Il est préférable de prendre cette décision après avoir mûrement réfléchi... La loi prévoit un délai de 4 mois de réflexion, avant d'effectuer cette intervention. Par ailleurs, le chirurgien demande au futur opéré de signer un accord avant l'opération.

    Cependant, si l’homme tient à changer d’avis même s’il a subi une vasectomie, on peut proposer une vasevasectomie. Cette intervention, éventuellement envisageable, consiste à reperméabiliser les canaux. Toutefois, cette opération n’est pas toujours faisable et les échecs restent nombreux.

    Rappelons que cette solution de contraception masculine définitive est peu appliquée en France, et elle n’intervient pas sur la libido, ni sur les capacités sexuelles de l’homme.

    Les méthodes hormonales

    Aujourd’hui, des produits contenant de la testostérone sont présents sur le marché. Ils peuvent être pris en ajoutant un comprimé progestatif dans le but d’une contraception.

    Le comprimé de progestérone bloque la production de spermatozoïdes (la spermatogenèse) et arrête les effets androgènes. Il est pris avec de la testostérone (dose de compensation), essentielle au maintien des caractéristiques viriles. Il est possible de prendre de la testostérone par injection, sous forme de gel ou de patch.

    L’efficacité de cette solution n'est possible qu'après plusieurs jours de traitement, il faut attendre que l'on ait une action sur la fabrication des spermatozoïdes.

    Et quand on arrête un tel traitement, il faut attendre 10 semaines pour que le sperme redevienne fertile (contenant des spermatozoïdes).

    Voilà pour la théorie, car en pratique, cette contraception masculine n'est pas utilisée, et n'est pas autorisée.

    Cette contraception masculine par hormones engendre plusieurs inconvénients comme la baisse de la libido, une pilosité plus importante et de l’acné dans certains cas. Une surveillance s'impose, car la prise de testostérone peut augmenter le risque de cancer de la prostate.

    Et la pilule?

    Pour développer une contraception masculine, plusieurs études sont en cours pour mettre au point une pilule sous forme de comprimé dans laquelle on retrouve de la progestérone et de la testostérone. Un tel contraceptif est difficile à mette en place pour de nombreuses raisons. Les testicules ont une fonction double : production de spermatozoïdes et des hormones masculines (androgènes), responsables des caractéristiques viriles.

    Pour que ce contraceptif masculin soit efficace, la production de cellules sexuelles (spermatogénèse) doit être arrêtée, et non celle des hormones masculines (effets androgènes). De plus, la fertilité masculine (provisoire) suppose de bloquer des millions de spermatozoïdes. Par ailleurs, la libido ne doit pas être diminuée et les performances sexuelles ne doivent également pas être réduites. Autre problème : la testostérone, prise par voie orale (comprimé), est systématiquement détruite par le foie.

    En plus de ces éléments biologiques et biochimiques, la contraception masculine sous forme de comprimés, a des impératifs psychologiques et comportementaux auxquels les hommes devront s'astreindre.

    Dernièrement, d'autres méthodes de contraception masculine font ou ont fait l'objet de recherches particulières : avec l'utilisation d'un implant ou encore d'ultra-sons.

    En espérant vous avoir été utile. :-)

  • rulk
    rulk     

    Bonjour Madame Delmas, J'essaye de trouver les coordonnées de l'Ardecom, une adresse mail ou un téléphone, mais il n'y a pas grand chose sur le net, pouvez vous me mettre en contact ? Merci de votre aide. Cordialement. Hervé

    rulk
    rulk      (réponse à rulk)

    J'ai trouvé les réponses seul. Merci.

  • trueblabla
    trueblabla     

    On sait bien ce qui interresse vraiment les mecs. Pas grave, nous les femmes, nous continueront à faire le sale boulot seules. --- voyez, moi aussi je peux user de termes généralistes et méprisants. :D

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Personnellement je ne me soucis pas de contraception. C'est à la femme de s'en charger.
    Avant d’être mal comprit je parle d'une relation suivie sans préservatif.

    yin yang
    yin yang      (réponse à BLACKJAK)

    Et pourquoi cela concernerait que la femme ??????? La contraception ça concerne tout le monde autant les femmes qui ne veulent pas tomber enceinte, que les hommes qui ne veulent pas qu'on leur fasse "un enfant dans le dos" !!!

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Le père et la mère sont sur la terrasse.
    Au bout d'un moment l'un demande à l'autre "où sont les enfants ?".
    "Je ne sais pas je croyais que c'était toi qui les surveillait".
    Et ils retrouvent leurs gamins noyés dans la piscine.

    Une attention sur un sujet important ne se partage/délègue pas.

    Mais j'imagine que cette conception sociale où on prend les responsabilités telles une mode sociétale marrante irait super bien avait le retrait de la notion d'état de détresse dans la loi sur l'IVG.
    J'assassine une foetus parce qu'on s'est trompé de semaine sur le planning.
    "oups".

    yin yang
    yin yang      (réponse à HeyBaal)

    N'importe quoi, alors pour votre information l'ivg ne concerne pas les foetus, mais les embryons... Alors avant de dire n'importe quoi, on se renseigne, ce n'est pas la même chose !!! Ensuite votre exemple est vraiment navrant et idiot, si les deux parents sont ensemble, comment l'un peut considérer que c'est l'autre ????? Vraiment n'importe quoi !!!!!

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à yin yang)

    J'ai fait simple pour les gens comme vous.
    Essayez simplement de retenir que quand tout le monde est censé surveiller, personne ne surveille, ce sera déjà un grand pas en avant.

    yin yang
    yin yang      (réponse à HeyBaal)

    Les gens comme vous ???? Pourquoi on se connaît ??? Non seulement vous dites n'importe quoi et en plus vous êtes méprisant ???? Quel respect pour les "parents" !!! Ce que vous dites est vrai quand il y a beaucoup de monde, mais surement pas quand il n'y a que les deux parents !!!! Vous avez surement des enfants et les élevez très bien, pouvez vous imaginer que vous n'êtes pas le seul ? et que personne n'est parfait ? ou votre suffisance vous en empêche ?

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à yin yang)

    Vous admettez que personne n'est parfait.
    C'est bien, vous êtes sur la bonne voie.
    Encore un petit effort et vous admettrez que les parents n'ont pas une attention de chaque instant.

    trueblabla
    trueblabla      (réponse à HeyBaal)

    Tout ça pour en arriver ou ? ....

Votre réponse
Postez un commentaire