En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La pilule Diane 35 est utilisée par 315 000 françaises mais pourrait causer des thromboses veineuses.
 

L’agence du médicament vient d’interdire la vente de la pilule Diane 35, accusée d’avoir causé 4 décès depuis 1987. Mais les gynécologues préviennent : « Il ne faut pas interrompre brutalement son traitement ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • pascale66
    pascale66     

    Bonjour, Je suis malheureusement une pro de l’acné. j'ai 47 ans et depuis l'age de 12.ans (depuis ma 5ème !), je traque. Je passe sur une ado introvertie, qui fuie les sorties, les miroirs... j'ai connu les crèmes, rubozinc, antibio, le phytothérapie, naturopathie, le roacutanne (avec en prime une hépatite A) et diane 35. certes jusqu'à on va dire 35 ans (je la prend depuis houuuuuuuuuuuu trés longtemps peut etre 30 ans !!) environ, diane m'a enlevé 80 % de mes boutons. plus je vieilli plus elle est efficace aujourd’hui à 48 ans je vis enfin sans bouton. il y a 2 mois j'ai arreté et là : horreur, cheveux gras, tète qui pique et retour d'énormes boutons sur le menton. alors, non, je n'ai pas envie d'arreter diane 35. deux autres solutions : androcur le dermato m'en avait parlé (c'est un traitement hormonal, ça ressemble à diane mais c'est encore en vente !! ) ou acheter diane sur le net via les pharmacie suisse ou belge. (et oui c'est possible) Alors merci au gouvernement de penser aussi au remplacement d'un médicament lorsqu'il un supprime un. Et attention avant de supprimer diane 35 il aurait peut fallu s'intéresser au roaccutanne (on l'appel la chimio de d'acné) Les effets secondaires sont trés violents.

  • magendie59
    magendie59     

    peu importe le nom, elles ont toutes un risque thrombo embolique, qui malheureusement, se rajoute chez certaines patientes à d'autres risques innés ou acquis d'ailleurs: mutation de facteurs de coagulation, migraines, hypertension, tabac, dyslipidémies ect ect ect! si vous ne voulez pas augmenter ce risque, n'en prenez aucune. Si vous êtes prête à accepter ce risque (qui avouons le reste faible et bien heureusement) c'est également votre choix. chaque moyen de contraception aura par ailleurs ses bénéfices et ses effets indésirables.

  • marie eve
    marie eve     

    IL Y A COMBIEN DE TEMPS CET ACCIDENT A.V.C.
    DONNEZ LE NOM DE LA PILLULE JE DEMANDE AUX MEDECINS DE REVELER AUSSI POUR LA PROTECTION DE NOUS TOUTES

  • Pierre 62
    Pierre 62     

    il faut fermer les hôpitaux. En effet on supprime un médicament pour 4 morts en 25 ans.

  • magendie59
    magendie59     

    « Je veux rappeler que la contraception est un grand acquis et qu’il ne s’agit pas de jeter un discrédit sur l’ensemble des contraceptifs ni des pilules. C’est un point important. Je réitère mon appel aux femmes qui peuvent être inquiètes : je leur demande de ne pas interrompre brutalement leur prise de pilule si elles sont concernées ».
    mme la ministre, vous ne souhaitez pas créer de vent de panique? ridicule, vous protégez vos fesses dans une affaire de gros sous. les risques et contre-indications de la pilule sont connus depuis longtemps. en effet certaines femmes réagissent mal aux oestro progestatifs. cependant, si vous vous attaquez à la pilule (surtout pour son risque thrombo embolique) il s'agit de vous attaquer à TOUTES les pilules (puisqu'elles présentent toutes ce risque) et pas seulement à diane 35, jasminelle et deux ou trois autres de ses copines. la contraception coute cher à la sécu, et créer une peur du traitement est plus simple que d'expliquer qu'on a plus moyen de les rembourser. bien heureusement, l'ivg est désormais gratuite pour toutes. Si il est bien un ministère qui fait n'importe quoi en ce moment, c'est celui de la santé.

  • magendie59
    magendie59     

    la migraine en elle même est déjà un facteur de risque d' avc. associé à une pilule, la cocktail peut-être dramatique. Si en plus on rajoute le tabac, le risque d'avc est multiplié par 36. cette pilule n'aurait pas du vous être prescrite.

  • flobine
    flobine     

    je ne fumais pas ne buvais avait un bébé de 7 mois, pèse et pesait 50 kg pour 1m65. Le seul problème, c'est que j'étais migraineuse combien de femmes sont migraineuses et à qui on donne la pilule. Pourquoi ne pas proposer le stérilet mais aux femmes nullipares ?
    Je n'ai pas eu d'autres choix puisque sous ASPEGIC de me protéger avec un diaphragme et je trouve cette solution très bonne mais lorsque nous sommes jeunes (j'avais 24 ans lorsque je me suis paralysée du côté droit, séquelle baisse de l'acuité auditive et visuelle droite, hémiparesthésie droite et claudication droite) je ne pense pas rentrée dans leur pourcentage ainsi que toute celle qui sont restées isolées sans en parler à qui que ce soit. Depuis j'en connais 4 dont une jeune fille de 21 ans, dans mon entourage elles non plus ne rentrent pas dans les statistiques !

  • flobine
    flobine     

    BONJOUR,
    j'ai eu un AVC avec une pilule 3ème génération mais ce n'était pas Diane 35 et lorsque je suis arrivée à l'hôpital, (ne pouvant pas m'exprimer et côté droit entièrement paralysé)l'infirmière de réa a demandé à mon mari (grâce à qui je suis toujours en vie)si je prenais la pilule oui lui a t-il dit. Elle a répondu avant même le scanner qu'il ne fallait pas chercher plus loin. Combien de jeune femme sont arrivées dans ce service avant moi ???

  • bibolo
    bibolo     

    La pilule DIANE 35 est prescrite depuis plus de 20 ans,ses incidents et accidents sont équivalents à ceux des autes CO ,car les risques cardio-vasculaires sont toujours signalés et ils sont aggravés par le tabagisme.Pour une jeune femme en période de fécondité,il est donc important de faire les choix qui s'imposent.Une bonne surveillance de son bilan sanguin glucidolipidique annuel ,une connaissance de ses antécédents familiaux ,des visites médicales régulières lui permetteront de prendre cette contraception sans risque.Par contre cette mesure d'interdiction dans l'urgence(comme d'hab.avec ce gouvernement,qui n'y connait rien)va faire exploser le chiffre des IVG(interruptions volontaires de grossesses),car de nombreuses jeunes femmes n'auront plus aucune contraception.Et là aussi il y a des risques...d'ou la nécessité de s'adresser aux MEDECINS pour avoir la bonne information au cas par cas et de ne pas écouter les politiques ou les journalistes ,qui sont souvent à des années lumières de la réalité . Sans oublier le risque de voir des femmes acheter en direct sur internet leur CO sans aucun suivi médical.

Votre réponse
Postez un commentaire