En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Consommation : pas de label pour les restaurants qui cuisinent des produits frais
 

Le projet de loi sur la consommation ne contient finalement pas le volet restauration, destiné à proposer un label aux restaurateurs qui cuisinent des produits frais sur place. La profession ne cache pas sa colère.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

41 opinions
  • reflo
    reflo     

    Je suis traiteur organisateur de réceptions, je suis maître restaurateur (renouvelé il y a 3 mois), j'exerce depuis 37 années.
    Devant tout ce déballage que je trouve lassant. J'ai décidé de joindre à mes menus la liste des produits importants utilisés et les origines (poissons, foie gras, charcuterie, poissons, légumes et pâtisseries.
    Et ce dans un mois ce sera fait.
    Le mieux est de prendre en main cette communication.
    A tous les restaurateurs je donne ce conseil et au plus on sera nombreux au mieux ce sera et nos chers clients pourront faire la différence.
    Merci aux médias de communiquer notre action.

  • 1euroset2sous
    1euroset2sous     

    oui c sur qu'un menue a 22,50 c du frais

  • G.LEVESQUE
    G.LEVESQUE     

    Que ce soit à Paris, dans les stations balnéaires ou de ski, tous les restaurants sans exception, les propriétaires ne sont pas cuisiniers, c'est des attrapes touristes, des plats cuisinés réchauffés, viandes surgelés venant des pays de l'est, quand on vous fait payer une entrecôte, avec une portion de gratin dauphinois à 18 €, elle revient à 5 € au restaurateur. Sur la côte d'azur, quand on vous vend une salade niçoise à 12 €, prix de revient 2.5 € au restaurateur, la plupart du temps c'est des salades toutes prêtes. C'est pour cela que ce n'est plus la peine d'être cuisinier pour avoir un restaurant, même j'ai découvert dans à Fréjus à l'arrière d'une pizzéria, les emballages de pizzas surgelés, alors qu'il mettait pizza maison. Même maintenant les crèpes, les croques monsieur ils sont déjà tout fait, il suffit de les réchauffer. Maintenant avant d'aller dans un restaurant, je me renseigne car on est sûr que qu'un menu en-dessous de 20 € s'est des plats tout prêt.

  • val21
    val21     

    Je comprends bien les restaurateurs corrects ! mais les brasseries n'ont pas interet à ce que cela bouge pour eux ! Frites surgelées souvent, viande made in pologne etc etc;;;Cela me choque ! Ou je mange parfois en brasserie, j'ai découvert que le ramsteack venait de pologne!!!Je n'en mangerais plus en brasserie! Je reste sur la salade made in belgique????
    INcroyable d'avoir tous les meilleurs produits en france et de nous faire manger du made in! Et nous nous essayons d'acheter chez notre petit boucher de la viande francaise et nos fruits et légumes sur les marchés et le gouvernement valide la mal bouffe en restauration!!!!!QUELLE HYPOCRISIE COMME POUR LE RESTE ! BON APPETIT

  • jovet74
    jovet74     

    qui ça etonne qu'hamon ait baissé son froc?bien sur qu'il l'a baissé comme beaucoup trop de "ministres": nous avons un gvt de faux-culs et de pleutres!trois fois helas!

  • chef de rang
    chef de rang     

    Les lobbys sont partout, et ont une grande influence dans les arcanes de la société, de l'économie et du pouvoir. Mais franchement arrêtez de nous faire chier avec vos projets d'emmerdeurs qui ne règlent pas pour autant la lutte contre le chômage, c'est exaspérant et mortel pour notre avenir.

  • F.LOUVET
    F.LOUVET     

    Quasiment toute les brasseries, les restaurants franchisés et quelques restaurants dont les propriétaires ne sont pas des cuisiniers, tous les plats sont des préparés. Que ce soit un gratin ou autres, je peux vous le dire car je livre presque toutes les brasseries de Paris et les restaurants franchisés sur Paris et sur les alentours. Les restaurants du groupe hôtelier Accor sont des plats sous-vide. Il faut dire que ce n'est plus la peine d'être cuisinier, il y a des plats tout prêt comme un cassoulet qui est sous vide, il suffit de le mettre au micro onde 3 minutes et vous ne serez pas que c'est un plat sous vide comme une tartiflette, comme presque tous les restaurants, la viande vient d'allemagne, hollande ou pologne.

  • Noir_Destin
    Noir_Destin     

    ...car bon nombre d'entre nous n'achetons jamais de plats cuisinés industriels, et ne vont donc jamais au resto par crainte de s'en faire servir. Pourquoi : 1- Le plat préparé industriel nous rendent systématiquement malade (ça va de la recrudescence des reflux gastriques jusqu'aux maladies mortelles des voies digestives). 2- C'est juste de la bouffe gustativement immonde à consommer (pour s'en rendre compte il faut s'intéresser à préparer soit même ses plats...y'a juste un univers de d'écart). 3- Nous aimons connaitre le contenu du cuisiné, et que par conséquent, il y a un réel manque de traçabilité. 4- Acheter du déjà tout prêt est bien plus cher que de cuisiner soit même. Pour exemple, l'autre jour en allant manger chez une amie, elle m'a servi une julienne de légumes en surgelé...elle a payé sa poche presque 2 euros et cela avait un arrière gout comme de médicaments. Je prépare régulièrement des juliennes de légumes, et à ce prix là, j'ai l'équivalent de 3 poches surgelé, et le produit est frais et gouteux. /// Bien entendu, les restaurants ne faisant que dans le produit frais en pâtissent car nombreux de gens comme moi ne consomment pas de plat industriels à la maison, et dans le doute, ne vont encore moins au resto pour sans doute s'en faire servir./// Du coup je en vais que dans un resto, là où je sais que le patron se fournit auprès des chasseurs et pêcheurs, du boucher du village et des maraîchers du coin...même les cannelés de Bordeaux (sa spécialité dessert), c'est sa femme de mère en fille qui tiennent le secret de leur recette. Bref chez lui c'est sûr, les plats industriels ont toujours été bannis...et mériterait son écusson labellisé à cet effet.

  • tristepays
    tristepays     

    mr hamon vous allez attraper froid aux fesses et pas d'arrêt de travail intempestif s'il vous plait la sécu est assez en déficit

  • dupont13
    dupont13     

    Voilà une occasion de créer de l'emploi pour les contrôles sanitaires, mais au PS créer de l'emploi, on ne sait pas faire. Valoriser ceux qui respectent leurs clients en leur proposant de la nourriture saine, c'est un peu que le label bio et sans ogm, au lieu de mettre un petit label vert sur les bons, on devrait mettre un gros label rouge sur les produits, pareil pour les restaurants et autres snacks.

Lire la suite des opinions (41)

Votre réponse
Postez un commentaire