En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Examen tout en lenteur du texte sur l'école à l'assemblée
 

PARIS (Reuters) - Les députés français ont poursuivi jeudi à un rythme d'escargot l'examen du projet de loi sur la refondation de l'école qui...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • piedssurterre
    piedssurterre     

    Personne, ni dans les annonces, ni dans les commentaires n'abordent le cas de l'enseignement privé, catholique ou autre!!! Qui prendra en charge ces élèves???les mairies? Dans certaines communes sectaires, sûrement pas. Alors? Les établissements seront contraints de s'organiser eux-mêmes avec garderie ou activités plus rarement. Je m'interroge? V.Peillon connaît très bien ce problème et sait que l'enseignement privé va devoir faire face à de gros problèmes!!! Mais, ce gouvernement se révèle assez critique envers les cathos, donc, rien d'étonnant mais ce point doit être soulevé!!!!Je rappelle qu'un élève du privé coûte 2000 euros de moins qu'un du public, et ce de source officielle. D'autre part le public ne pourrait pas absorber le privé...Moi qui ai fait toute ma scolarité dans le public, mais ayant été conseiller municipal de longues années et chargé des affaires scolaires, j'ai pu mesurer tout cela.

  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    J'ai vu à un JT ce matin que pour le vote d'un article de la Loi, il n'y avait moins de 90 votants. Où sont passés les 500 autres si grassement payés?

Votre réponse
Postez un commentaire