En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Compétitivité : le crédit d’impôt en commission des finances
 

La mesure phare de la réforme de la compétitivité, le crédit d’impôt sur les charges de certains salaires, est présentée ce mercredi en commission des finances de l’Assemblée nationale. Du côté des TPE et des artisans, en partie écartés du projet, les avis sont partagés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

33 opinions
  • polono
    polono     

    Celles ci empochent les aides pour gonfler leurs profits et celle des actionnaires et les clients et contribuables continue a casquer

  • visio
    visio     

    les taxes c'est le client qui les payes les salaire c'est le client qui le paye les impots des entreprises c'est encore les clients qui le paye les dividendes distribués aux actionnaires c'est toujours et encore le client qui le paye la tva c'est le client etc ,,,

  • lapsus
    lapsus     

    Telle serait la devise de nos gouvernants. Au lieu de prétendus cadeaux offerts en echange d' éventuels emplois, nous pourrions commencer par ne pas les taxer et rer re taxer!!!!!!!!! Mais voilà des fonctionnaires pour percevoir ces taxes, des fonctionnaires pour les vérifier, des fonctionnaire pour vérifier les bénéficiaires, des fonctionnaires pour les distribuer, des fonctionnaires pour vérifier si la distri à été correcte, des fonctionnaires pour vérifier si pas de perception indues... ETC ETC ETC!!!! Ainsi entre la sommes percues et celles distribuées il y a un prélèvement de salaires. Dans le cas contraire ces sommes non prélevées rendraient les entreprises plus compétitives et donc des salariés en plus. Tous les pays de l'Europe comme l'Allemagne et l'Autriche qui pratiquent cette méthode n'ont pas de problème d'emploi. A l'inverse ceux qui pratique notre méthode sont avec un chomage qui ne cesse de croître et un déficit qui augmente. tout est question de mentalité

  • nouslesbeaufs
    nouslesbeaufs     

    je crois le gouvernement assez naïf dans son ensemble.Cela fera comme la baisse de la TVA pour la restauration...
    Pour une entreprise (quelle que soit sa taille) qui essayera d'embaucher , pour les 9 autres, le crédit d'impôt (ou le chèque) n'arrivera que pour maintenir les dividendes malgré les pertes de marché.
    Je ne suis vraiment pas sûr que cela se traduira par une relanceq uelconque malheureusement.J'aurai préféré que cet argent soit "redistribué" ou comptabilisé aux entreprises pour maintenir leurs effectifs.A mon humble avis, que cet argent aille au chômage technique cela éviterait d'assécher les caisses d'indemnisation...On va bientôt en reparler ....

  • lafontaine
    lafontaine     

    je vous envoi le repas de noel a notre cher président normal
    la grande ceinture
    pour le chef hollande et sa brigade
    taxes salées et libertés grillé
    assiette de promesses soufflées
    roulés dans la farine sauce amère
    trou financier
    pigeons amaigris aux petits salaire
    revenus allégés
    salade de baratin
    plateau de chomage
    mille feuilles d'impots
    flambée des prix à la gelée des crédits
    vin chateau sarko
    café avenir noir
    bonne appétit monsieur le président normal

  • ACAR
    ACAR     

    à toujours gesticuler pour trouver des solutions de la part de l'Etat je crains le pire genre usine à gaz, seule chose qu'il sait faire. Foutre la paix notamment en matière administrative,en évitant d'envoyer en permanence des documents à remplir, en évitant de changer les règles du jeu en permanence,en facilitant la vie au "gros" en permanence, en n'ayant aucune considération pour les petits en permanenceetC....

  • polono
    polono     

    Encore des cadeaux pour les entreprises et sans contrepartie ? la réduction d'impôt sera équivalente à 4 % de leur masse salariale en 2013, puis 6 % à compter de 2014 le coût pour nous contribuable sera de 10 milliards d'euros en 2014, puis 15 milliards en 2015, et 20 milliards en 2016 en plus des 65 milliard d'assistanat d'aide public déjà accordé par an pour les entreprises !

  • polono
    polono     

    Encore des cadeaux pour les entreprises et sans contrepartie ? la réduction d'impôt sera équivalente à 4 % de leur masse salariale en 2013, puis 6 % à compter de 2014 le coût pour nous contribuable sera de 10 milliards d'euros en 2014, puis 15 milliards en 2015, et 20 milliards en 2016 en plus des 65 milliard d'assistanat d'aide public déjà accordé par an pour les entreprises !

  • patron du 13
    patron du 13     

    bonjour
    je suis donc un gros patron d'une société de 20 personnes. j 'ai passé une annonce il y a 15 jours à pole emploi pour un cdi temps 1300 net pour 35 heures afin de nettoyer des immeubles dans la belle ville d'aix en pce. en 15 jours 5 réponses. j 'ai appelé les 5 personnes trois n'ont jamais répondu les deux autres ont essayé et ne veulent pas continuer. peut être trop de fatigue. alors oui l'état a décidé sous la pression une baisse des charges mais j'ai du mal à entendre des phrases styles gros patrons ou bien sale employé. il y a des cons partout. en attendant avec mon épouse on gére une société de 20 personnes et on fait 35 heures de ménages car on trouve personne. la réalité est aussi celle ci. tolérance et ne pas généraliser.

  • polono
    polono     

    en gros ! c'est encore un cadeaux aux entreprises 1 coût de 20 milliard€ payer par nous et par toi !!

Lire la suite des opinions (33)

Votre réponse
Postez un commentaire