En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un kit d'injection stérile destiné aux toxicomanes (illustration). - Jonathan Nackstrand - AFP
 

Marisol Touraine et Anne Hidalgo doivent visiter ce mardi la première "salle de shoot" française, qui ouvrira vendredi à l'hôpital Lariboisière, à Paris. Un projet qui attire incompréhension et préjugés, mais qui doit permettre de réduire les risques pour des toxicomanes en rupture avec la société ou le milieu médical.  

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • dani42
    dani42     

    Il y a aussi des filles dans les salles de shoot parce qu'à vrai dire, ça m'intéresse plus que la drogue et c'est moins nocif ?

Votre réponse
Postez un commentaire