En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les 43 corps ont été extraits des véhicules accidentés dans la collision de Puisseguin.
 

En tout, 43 corps ont été extraits du car et du camion accidentés à Puisseguin, en Gironde. "Pour nous, c'est un bilan définitif", a annoncé dimanche la gendarmerie nationale. Les dépouilles sont parties pour l'Institut médico-légal de Bordeaux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • G.lam
    G.lam     

    Il me semble qu'une grossière contre vérité est faite dans ce reportage. Sans prétendre détenir des solutions toutes prêtent sur les causes de cet accident, le "technicien " interviewé ferait bien de reprendre ces manuels scolaires! Le point d'auto-inflammation du gasoil, c'est à dire le moment où sans aucune flamme, seulement par son élévation en température, un hydrocarbure va prendre feu, est de 260 degrés Celcius. La compression du réservoir de gasoil lors du choc, la projection du carburant qui a pu en découdre sur les tubulures d'échappement du camion, pourrait être une explication à l'embrasement rapide du poids lourd puis de l'autocar.

  • C.Claude34
    C.Claude34     

    Pourquoi ne pas parler de la trajectoire de l'autocar ? En effet, une première analyse des vues aériennes de l'accident, montre que l'autocar semble ne circulait totalement sur la droite de sa voie, mais peut être, en partie sur la voie de gauche de la chaussée suivi d'un redressement à droite avant la collision avec le camion..

  • Glochide
    Glochide     

    Un semi remorque à vide qui freine d'un coup sur une route mouillée fait que la remorque se met en travers ! Les conducteurs appellent ça , "la remorque passe devant le camion" ! C'est sûrement ce qui s'est passé d'autant plus que la route était mouillée ! Malheureusement le car arrivait à ce moment là où le camion tentait de se redresser et sûrement un peu vite lui aussi ! Le choc était inévitable ! Mais pourquoi cet embrasement immédiat ???? C'est difficile à comprendre et c'est ça le problème qu'il faut résoudre pour que ça n'arrive plus .....

  • rienafoutre
    rienafoutre     

    alors qu'on se pose la question sur quelques grammes de co2 en trop sur des véhicules il n'y a rien sur la question de la combustion assez anormale des deux véhicules de cette tragédie...

  • rienafoutre
    rienafoutre     

    alors qu'on se pose la question sur quelques grammes de co2 en trop sur des véhicules il n'y a rien sur la question de la combustion assez anormale des deux véhicules de cette tragédie...

  • Manguifirek
    Manguifirek     

    Etrangement toutes les enquêtes ne sont pas aussi approfondies ... comme le suicide de l'avocat parisien Olivier Metzner en 2013 par exemple ou celui du Maire de Tours en 2015.

Votre réponse
Postez un commentaire