En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les cinq suspects du meurtre d'un lycéen en Martinique déférés
 

FORT-DE-FRANCE, Martinique (Reuters) - Les cinq gardés à vue après le meurtre d'un lycéen martiniquais de 17 ans vont être présentés jeudi devant un...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ChatPitre
    ChatPitre     

    Comme quoi, la connerie n'a pas de frontière ni de limite.....
    Quand-est-ce que l'on va arrêter de copier le pire des américains ?
    Ce lycéen est mort, et on ne sait même pas pourquoi. Quel a été son tort ? Mais vers quel monde on va ? On est arrivé à un stade où l'on tue comme on respire, c'est grave quand-même. Le tort de notre société c'est d'avoir banalisé la violence. Les jeunes, pour la plupart, n'écoutent qu'une sorte de musique, le RAP (qui est de plus en plus violent) ou le R&B, ne regardent que des films d'actions, violents, et restent fermés à tout autre forme de "culture", car sinon, ils passeraient pour des "cons". Ce qui fait qu'à la longue, pour eux, se bastoner la tronche, c'est normal. Sauf que maintenant, ils se bastonent avec des armes blanches et des armes à feu. Tout ça, pour eux, c'est normal. Ils se caricaturent eux-même, se comportent comme de parfaits abrutis et ils s'étonnent ensuite que la société les rejette. Ils se foutent de la gueule de qui ? Ils n'ont qu'à se comporter normalement et peut-être alors qu'ils seront acceptés. Merde.

Votre réponse
Postez un commentaire