En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La cour d'assises d'Ille-et-Vilaine a condamné mardi à 5 ans de prison avec sursis une mère qui a mis fin aux jours de sa fillette très lourdement handicapée, Méline, en 2010 à Saint-Malo.
 

La cour d'assises d'Ille-et-Vilaine a condamné mardi à 5 ans de prison avec sursis une mère qui a mis fin aux jours de sa fillette très lourdement handicapée, Méline, en 2010 à Saint-Malo.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

56 opinions
  • Lanee
    Lanee     

    Encore une fois, la France, l’état, les français, vous, encourage les parents à fuir leurs responsabilités, à abandonner leurs enfants malade et à les laisser à leur triste sort.

    Le message envoyé est aujourd’hui on ne peut plus clair, si demain, vous ne voulez pas vous retrouver dans un box d’accusé parce que vous avez failli un à moment, dans votre tache immense qui était la votre et dont tout le monde autour de vous n’en avait que faire, alors, vous serez condamné comme elle.

    C’est la porte ouverte, à tuer des bébés avant l’accouchement pour les parents qui auront peur de se retrouver seul un jour à tout gérer, c’est la porte ouverte à abandonner sans scrupule, tout être différent qui demande de lourds soins et une attention particulière.

    Ce verdict montre au contraire, toute l’impuissance de sa mère face à des montagnes de problèmes et la toute puissance de notre profond dédain et notre profond mépris pour nos enfants handicapés.

    On crache sur le courage et l’effort, on encourage la lâcheté et l’indifférence.

  • Simba
    Simba     

    pour qui a t elle fait se geste ,pour elle ou pour sa fille ,il existe des centres pour cela ,a l entendre il fallait presque lui décerner une médaille

    Lanee
    Lanee      (réponse à Simba)

    Pourquoi n'iriez vous pas sur le terrain voir ce qui existe? Bonne journée

  • natdan
    natdan     

    "" tritut"" je suis d' accord qu' il faille un" garde fou" porté par des lois (lois pourtant qui ne protègent pas les "êtres" de la souffrance ). Néanmoins, ce jugement avec sursis prouve bien qu' il a été reconnu " l' immense souffrance " de cette mère... ce n' est pas un crime gratuit et inhumain mais un crime de désespoir ... c' est terrible ce qu' elle doit porté dans son cœur et dans ses émotions pour le restant de sa vie !

  • Lanee
    Lanee     

    Toujours seul et trop longtemps. L'aide dont vous avez besoin qui vous est refusée et d'autres proposées qui vous contraignent davantage sans vraiment rien vous soulager. Si les ressortissants étrangers voulaient bien payer leurs factures de soins à nos hôpitaux, peut etre aurions nous de quoi soulager nos malades français et nos enfants handicapés. Il s'agit de centaines de millions. Si aujourd'hui quelques hommes d'états étrangers, pour ne citer qu'eux, peuvent avoir une vie normale, elle est au prix de la notre, de nos malades, de nos enfants handicapés laissés pour compte.
    Charité ordonnée commence par soi-même. Et si il reste de l'argent une fois les nôtres soignés, nous pourrons alors le donner avec plaisir à ceux qui le demande.

    vestale
    vestale      (réponse à Lanee)

    Votre comm est plein de bon sens.

  • tribut
    tribut     

    Elle devrait être contente de ne pas aller en prison. Elle voulait être acquittée? Mais ça voudrait dire que tous enfants handicapés seraient à la merci de leurs parents sans même que la Justice ait à juger. Voila où mène trop de mansuétude. Elle n'en pouvait plus? On peut comprendre, mais il y avait certainement d'autres solutions que de tuer sa fille. NON, ce n'était pas un acte d'amour.

    Lanee
    Lanee      (réponse à tribut)

    Solution: Il fallait une aide extérieure plus rapide que d'attendre 7 ou 8 ans avant d'intervenir. Tout ce temps là, elle était seule aux commandes, à faire ce qu'elle pensait etre juste et bon, l'échec pour elle était l'abandon. C'est ce qu'elle a senti à la fin parce que son appréciation de la situation n'a jamais été contredit par quiconque. Quand ma fille est allée dans une IME spécialisée, j'ai ressenti en premier lieu, d'avoir échoué, d'avoir abandonné mon enfant à des tiers avant que je ne réalise une fois fait, que c'était bien pour nous deux. Elle a eu peur de cet abandon et a agit avant qu'il n'arrive. Nous sommes humains avec nos forces, nos faiblesses et notre compréhension. Oui il y a eu mort d'un etre, oui c'est regrettable et oui cela recommencera car le fond n'a toujours pas été traité.

  • pistache33
    pistache33     

    BFM censure juste en voyant le pseudo, le contenu du message de l'intéressé pas. C'est ça la libre expression???? Merci.

  • Arleco
    Arleco     

    Perso je vis depuis 18 ans avec mon enfant handicapé et je ne pense pas qu'il faille euthanasier ses propres enfants!!! Quelle horreur!!! Une strangulation ... C'est de longues mn de souffrance...!

    Lanee
    Lanee      (réponse à Arleco)

    Moi 20 ans avec le mien. Ce n'est pas une euthanasie, c'est un sentiment de devoir abandonner son enfant à des tiers, qui est vécu comme l'échec ultime. L'aide est arrivée bien trop tard, elle avait eu le temps de se forger sa vérité.

  • zebre85
    zebre85     

    Porte ouverte sur le meurtre de nos enfants, c'est minable. De quoi elle se plaint je vis moi aussi tout seul avec 4 enfants dont 2 handicapés et en pleine campagne loin de tout et je m'en sors très bien même si cela est compliqué j'assume mon rôle de papa et je me bat pour eux
    PROTEGEZ NOS ENFANTS

    Lanee
    Lanee      (réponse à zebre85)

    Chaque cas est différent. Chaque personne réagit différemment au mal qu'elle reçoit. Chaque personne a ses propres limites. Et comme moi, peut etre avez vous eu de la chance dans votre malheur.

  • pujolm
    pujolm     

    Pour ma part je trouve le jugement, même ci ce n'est que du sursis, plutôt sévère cette mère qui pendant des années a assumé seule la prise en charge de sa fille lourdement handicapée a pour ma part largement effectuée sa peine, même si tout ce qu'elle a fait et donné à sa fille le fût par et avec amour, ce qui me force a penser et a dire que ce geste de mort fût je crois son dernier geste et preuve d'amour même si le faire a dû être pour elle un déchirement, alors oui cette mère aurait dû tout simplement être acquittée, car a sa place et dans les mêmes conditions qu'aurions nous fait???

    MOA01
    MOA01      (réponse à pujolm)

    Je n’approuve pas mais 30 ans pour un père qui tue son enfant, donc il sortira de prison dans 10 ans max… la « mère » s’en tire avec une remontrance mais cette femme est condamnée à 5 and, avec sursis soit… La justice est bizarre…

    cristal
    cristal      (réponse à pujolm)

    la même chose, courage pour cette femme .

    Lanee
    Lanee      (réponse à cristal)

    + 1 Le fait de la condamner çà a eu pour effet de renier tous les efforts qu'elle a consentis toutes ces années. Seule a vouloir faire le bien et a malheureusement échouer, on devient coupable. Par contre, n'apporter aucune aide et abandonner ses enfants comme le font beaucoup de parents d'enfants handicapés qui fuient, n'est puni en rien !

  • ellibertad
    ellibertad     

    La justice de monsieur Hollande ordonne de tuer des enfants et adultes handicapés

    Le National socialisme de Monsieur Hollande est née

    dany-tou
    dany-tou      (réponse à ellibertad)

    Les propos à la con sont pénibles quand répétés autant !

Lire la suite des opinions (56)

Votre réponse
Postez un commentaire