En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
cigarette electronique
 

L'Organisation mondiale de la santé met en garde sur les conséquences à long terme de la cigarette électronique pour les "enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    De toutes façons il va falloir arriver à un juste milieu.
    L'interdiction de la cigarette ne vise pas l'industrie du tabac ou le tabac lui même.

    Il est tout autant interdit de fumer/filmer quelqu'un en train de fumer/promouvoir le fait de fumer ... une marque industrielle que de fumer un papier roulé avec du gazon, du romarin, voir sans rien dedans.

    Le but de la réglementation n'est donc pas seulement la santé publique directe de l'usager.
    Il y a bel et bien un message politique global et préventif.
    Sans parler du principe de précaution appliqué au contenu supposé de la cigarette.

    Or tant le message politique global et préventif que le principe de précaution s'appliquent aux cigarettes électroniques.

  • Facebook-4519609765384
    Facebook-4519609765384     

    Ces gens ne lâcheront jamais l'affaire pour des raisons assez obscures. L'idée que les fumeurs puissent sortir du tabagisme autrement que par la souffrance (le repentir donc) est inconcevable. Que les fumeurs quittent le tabagisme en y prenant un (nouveau) plaisir est carrément démoniaque.
    Par contre, les gommes et les pastilles bourrées de nicotines que des gosses pourraient très bien gober car protégées par aucune sécurité, ça ne les dérange pas. Ah oui ! Ils préconisent même ce solutions !
    Les conclusions de l'OMS vont à l'encontre de toutes les études publiées récemment par des chercheurs indépendants. Que faut il y voir ? Que l'OMS défend avant tout les labos vendeurs de substituts nicotinés ? Tous ces braves gens n'ont pas vu arriver l'a ecig, c'est un marché qui leur échappe et ça, ils n'aiment pas.
    Ajoutons à cela le lobbying forcené de l'insdusrie du tabac (entre 600 et 700 milliars de CA en 2013, ça donne des moyens) et vous comprendrez que la ecig n'a aucun avenir et que notre santé passe en dernier plan.
    De toute façon, inutile d'épiloguer, l'Europe a déjà tué la ecig via la directive Tabac. Au plus tard en mai 2016, plus aucun produit ne sera homologué. Sauf... Les produits proposés par l'industrie du tabac. Elle est pas belle la vie ?

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Facebook-4519609765384)

    Comme chacun le sait les enfants et adolescents sont des fumeurs qui essaient de sortir du tabagisme.

    C'est drôle que l'industrie du tabac soit composé de vilains texans qui se vautrent dans les liasses de billets (et les peaux de bébés phoques), alors que l'industrie des cigarettes électroniques à base de produits chimiques n'est composée que de personnes altruistes qui oeuvre pour la paix et la santé dans le monde.

  • Google-113543068708928102897
    Google-113543068708928102897     

    Moi je suis pour supprimer la Pub, dans les espaces publics et au mineurs la e-cigarette car en me renseignant un jour le vendeur voulais vraiment nous vendre cette m****, mais je me suis attarder sur les ingredients de ses aromes ( c'etait dans une boutique specialisé et non dans un tabac ) et bien non il n'y a pas que de la vapeur d'eau sa c'est sur j'ai même vu dans les premiers ingrédients de " l'alcool bio " le vendeur etait incapable de nous dire à quel pourcentage c'était présent dedans...
    Diminuer la cigarette pour etre accro a une m**** non merci...
    Puis franchement avec tous les petit truc a changer regulierement dessus plus l'arome la baterie a recharger je suis pas sur de l'économie à moins de fumer beaucoup beaucoup...

  • --steph--
    --steph--     

    « Force est de constater que dans ce dossier la littérature scientifique est citée et interprétée de manière sélective, biaisée. La stratégie de réduction des risques n’est pas suffisamment considérée. On considère trop peu les bénéfices du vapotage pour les fumeurs nous a déclaré le Pr Jean François Etter (Université de Genève), l’un des meilleurs connaisseurs de ce dossier. Il y a une confusion entre l’objectif (légitime) de diminuer le tabac-combustible avec l’objectif (peu réaliste) d’éliminer la consommation de nicotine (hors tabac et hors médicament). L’interdiction des arômes est très néfaste, car certains vapoteurs vont recommencer à fumer si on supprime les arômes. Quant à l’interdiction du mot "e-cigarette" dans les publicités elle n’est pas réaliste.»

    Il ajoute : « Je ne souhaite pas défendre l’industrie du tabac, mais la position de l’OMS (de ne pas considérer cette industrie comme un partenaire légitime) n’est pas tenable, alors que le marché de la e-cig est ou va être est dominé par cette industrie. Cette position marginalise l’OMS, qui risque devenir non-pertinente sur le sujet. Il est excessif de réglementer les e-cigs à la fois comme produit du tabac et comme médicament, alors que les e- cig ne sont ni l’un ni l’autre. Au total il s’agit d’un document très décevant qui favorise la cigarette classique, et entrave le développement d’alternatives plus sûres. »

  • josy pattenlair
    josy pattenlair     

    ces horreurs doivent être traitées comme le tabac : accès libre mais interdiction de les utiliser hors de chez soi .

  • Whosdabombz
    Whosdabombz     

    "Où est Big Tobacco ?!"

Votre réponse
Postez un commentaire