En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Chérèque
 

Sur RMC et BFMTV, François Chérèque est revenu sur sa succession à la tête de la CFDT et a réagi à l'actualité de l'industrie en France. Il y a en France « un manque d’anticipation », selon lui.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • JACKQUES7893
    JACKQUES7893     

    Chérèque comme Notta son prédécesseur ont trahi la classe ouvrière du secteur privé comme jamais l'histoire du syndicalisme l'avait fait. Tout cela au profit de leur carrière et en s'appuyant sur les travailleurs de la fonction publique comme l'avait si bien fait FO en son temps.
    Il parle de l'entreprise sans jamais y avoir mis les pieds et seulement au travers d'analyses et d'informations lues et entendues.
    La misère du syndicalisme en France est l'image même de ce type qui, comme les politiciens, a fait du syndicalisme sa profession.
    Dire aujourd'hui que ce type sera une référence humaniste comme Notta au conseil économique et social, c'est mourir d'ennui et laisser la pensée humaine et sociale au niveau où elle est , c'est à dire : Rien de rien !!

  • lapsus
    lapsus     

    Pour en revenir à l"objet du sujet" le travail ou Mr Chérèque comme il vous conviendra.... Ce matin chez notre Altesse Sérénissime Bourdin and CO ( un peu de brosse à reluire sinon je vais être encore banni)pour conclure lui posait la question "Maintenant que vous allez ne plus être secrétaire de la CFDT, vous allez peut être monter une entreprise ( normal on parlait chomage et travail), : "euhhh non je n'ai pas de capital"-" mais les banques vous prêteraient volontier", "oui!!! mais non c'est pas le bon moment". ET ainsi cette conclusion contredisait tous les propos qu'il avait tenu pendant la 1/2h d'entretien. Eh oui c'est normal que les entrepreneurs partagent les bénéfices, mais c'est pas normal qu ils licencient quand les contrats diminuent. Eh oui certains hypothèquent leur maison prennent des risques et quand ils réussisent on leur jette à leurs gueules, "j'aime pas les riches", et quand cela devient duraille avec les temps difficiles, ce sont des salots parce qu'ils ne gardent pas les gens. C'est pas "normal" que des actionnaires ( peut être vous avec votre assurance vie ou retraite complémentaire) fassent des intérêts sur l'argent investi et ne les restituent pas lors que les entreprises sont en difficultés pour payer les salariers. Et c'est pour cela que je n'ai pas envie de risquer mes quelques petits "sousou"pour des "partageux" à la mode soc. Ils sont bien trop ingrats. Ils ont choisi ils se démerdent.

  • BJP34
    BJP34     

    Il a, sur beaucoup de sujets RAISON.
    Mais les syndicalistes actuels et les gauchistes pour la plupart n'ont pas évolués ou n'ont pas voulu évoluer. F Chérèque est et restera un syndicaliste responsable. Ceux qui pensent encore le contraire le comprendront plus tard.

    Nota : je ne suis pas de gauche

  • ricks
    ricks     

    au-delà de ton humour vaseux, deux choses :
    1- Tu peux sans doute critiquer les syndicats, ils ne sont pas parfaits mais si aujourd'hui tu peux exercer ta profession avec des garanties, et des lois qui encadrent l’exercice des salariés, c’est sans aucun doute grâce aux syndicats (pas aux employeurs, sinon ça se saurait). Relis un peu l’histoire sociale de notre pays.
    2- Si c’est souvent des fonctionnaires à la tête des syndicats, la raison en est toute simple, c’est que le taux de syndicalisation est très très faible dans le privé, car je ne t’apprends rien car un salarié syndiqué est un salarié mis à l’écart par l’employeur. 9a décourage pas mal lorsque l’on veut s’engager pour faire partie des cadres d’un syndicat Alors effectivement il reste les seules personnes syndiquées qui peuvent se former, gravir hiérarchiquement les étapes pour un jour arriver à la tête d’un syndicat c’est-à-dire les fonctionnaires.

  • fabie 24
    fabie 24     

    pourquoi veux tu qu'il se syndique , chéreque , mailly , thibault , étaient des salariés de la fonction publique ,sncf, sécuritée sociale et chéréque éducateur, on connait la mentalitée de ces gens là , si je devais me syndiquer ça serait avec un mec qui connait le monde du travail , pas avec ces trois fonctionnaires

  • ricks
    ricks     

    si tu es dans le privé pourquoi tu te syndiques pas?? comprends pas??

  • jeanca1313
    jeanca1313     

    Les syndicats ne représentent pas le monde du travail !! Ce sont des fonctionnaires au service...des fonctionnaires...

  • MitchDugan
    MitchDugan     

    Qu'est-ce qu'un "bénéfice" ? 1 euro ? 1,000 euros ? 1 million d'euros ??
    Quel bureaucrate , qui n'a jamais travillé une seule seconde dans le privé , qui ne connaît et ne comprend strictement rien ni à l'économie en général, ni à l'entreprise en particulier, donc quel bureaucrate va décider que "ça c'est ASSEZ de bénéfice" et que donc on ne peut PAS licencier ??

    C'est une idée grotesque qui est IMPOSSIBLE à mettre en application ..

  • gerald 13890
    gerald 13890     

    très bon joueur de violon ce monsieur , ne pas interdire les drames sociaux pour le super profit , celle la faut osé la sortir sans trembler du menton

Votre réponse
Postez un commentaire