En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le 5 octobre dernier, le DRH d'Air France a dû escaladé une grille pour échapper aux manifestants.
 

Cinq salariés de la compagnie aérienne sont convoqués ce mercredi devant le tribunal de grande instance de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Outre l'aspect judiciaire dans cette affaire de la "chemise arrachée", leur syndicat, la CGT, ainsi que des personnalités politiques ont appelé à un rassemblement, autorisé par la préfecture.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Mr-toulemonde
    Mr-toulemonde     

    Bande de calimero chez air France ,ils s'étonnent que le feu ça brûle ,leurs salariés ont plus qu'une chemise à perdre.

  • titfrançais
    titfrançais     

    c'est pas aux DRH qu'il faut arracher les vêtements...ceux là appliquent bêtement la loi ..

Votre réponse
Postez un commentaire