En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Chassé-croisé des vacances: un samedi noir sur les routes

Il va falloir s'armer de patience, ce samedi, sur les routes de France
 

Comme prévu, la journée est particulièrement chargée sur les routes en ce week-end prolongé du 15 août.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Le Pingouin
    Le Pingouin     

    Dire qu'il suffirait de supprimer les péages qui font entonnoir et faire un systèmes de contrôle par flash, comme pour les infractions. Un en entrée et un aux sorties, avec le relevé des plaques, ensuite, la facture est envoyée au conducteur... simple, facile à mettre en place...ah! j'oubliais la fortune accumulé par les sociétés des autoroutes, hélas, bradées pas monsieur De Villepin !
    À quand un gouvernement qui oserait ?

  • Le Pingouin
    Le Pingouin     

    Dire qu'il suffirait de supprimer les péages qui font entonnoir et faire un systèmes de contrôle par flash, comme pour les infractions. Un en entrée et un aux sorties, avec le relevé des plaques, ensuite, la facture est envoyée au conducteur... simple, facile à mettre en place...ah! j'oubliais la fortune accumulé par les sociétés des autoroutes, hélas, bradées pas monsieur De Villepin !
    À quand un gouvernement qui oserait ?

  • Le Pingouin
    Le Pingouin     

    Dire qu'il suffirait de supprimer les péages qui font entonnoir et faire un systèmes de contrôle par flash, comme pour les infractions. Un en entrée et un aux sorties, avec le relevé des plaques, ensuite, la facture est envoyée au conducteur... simple, facile à mettre en place...ah! j'oubliais la fortune accumulé par les sociétés des autoroutes, hélas, bradées pas monsieur De Villepin !
    À quand un gouvernement qui oserait ?

Votre réponse
Postez un commentaire