En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une classe bilingue franco-provençal, une langue occitane, à Orange (Vaucluse) mardi.
 

Les députés ont commencé à débattre mercredi d'un texte européen destiné à protéger et à promouvoir l'emploi des langues régionales. Un vote solennel doit avoir lieu mardi prochain.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • Maureen Delettre
    Maureen Delettre     

    Texte unitaire contre la Charte des langues régionales !
    http://www.mesopinions.com/petition/politique/texte-unitaire-contre-charte-langues-regionales/11401

  • yon1
    yon1     

    Ne fait pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse ...
    Rappelez vous que le français au Quebec se trouve dans la même situation que nos langues régionales.
    Faut il abandonner le français au profit de l'anglais ?

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    Je dirai mème que c'est du Droit divin , les langues. Mais bon avec le cout financier qu'engendre la multiplication des traductions, surtout la transposition des lois, Chacun doit pouvoir continuer librement accèder à la connaissance mème de la langue locale, religieuse, voir ancestrale. C'est bien la seule option dans notre grand pays. Car faut-il se rappeler que à la veille dela première guerre mondiale, la France ètait la première puissance èconomique! Depuis malgré le multiculturalisme, ce pays n'a pas su profiter de cette opportunité. Pourquoi?

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    La Catalogne a toujours cherché à ètre autonome. Faut-il voir un succés dans l'unité espagnole?

  • Joan Marc
    Joan Marc     

    La seule façon pour qu'elles perdurent c'est la reconnaissance officielle de ces langues et une vraie politique pour encourager leur utilisation dans tous les domaines ( école, radio, télé, travail et administration ) : bref une vraie resocialisation comme ça s'est fait avec succès en Catalogne sud. Par exemple, connaître le gascon facilite grandement la compréhension de l'espagnol et du catalan : c'est ce qu'on appelle l'ouverture d'esprit contrairement au monolinguisme.

  • boris2749
    boris2749     

    Pas d'accord, vive l'Etat nation !

  • boris2749
    boris2749     

    Le français est l'unique langue officielle depuis 1992 et ce depuis une réforme constitutionnelle.
    Mais la volonté de ne parler qu'une seule langue remonte à la renaissance et s'inscrit dans la construction de la nation française.
    Le latin (en premier) en a fait les frais afin de réduire le pouvoir de l'Église puis l'usage des langues régionales a lentement diminué de par l'utilisation du français dans les actes officiels. Moi je suis moitié Ch'ti et moitié Gascon, je ne parle aucune langue régionale, mais je souhaite ardemment qu'elles perdurent car elles sont notre histoire. Toutefois elles ne doivent en aucun cas remplacer le français.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    C’est d’la balle, Tu flippes ta race, bâtard ! , Il est trop mystique le prof de français, il vient à l'école en vélo !

  • Joan Marc
    Joan Marc     

    Le français ne peut pas remplacer le breton, ni l'occitan ni le catalan etc. La Bretagne n'a pas attendu la France pour avoir une histoire et une culture. Il est plus facile de défendre les Tibétains ou les francophones au Québec que de défendre les minorités dans son propre pays. Si le modèle français était si formidable il serait appliqué dans les autres pays européens ce qui n'est pas le cas. Quand on est membre de l'Union Européenne, on respecte les valeurs démocratiques de cette dernière. La culture d'un pays ne peut pas s'exprimer sans sa langue. L'âme d'un peuple c'est sa langue et non pas des monuments ni des musées. La notion d'Etat Nation à la française avec un seul état, une seule langue et un seul peuple paraît complètement désuète au 21° siècle, surtout à l'heure de l'intégration européenne. Comment la Catalogne Nord peut-elle se développer en s'obstinant dans la francophonie exclusive alors que de l'autre côté de la frontière les gents parlent catalan. Je ne vois pas en quoi l'enseignement en catalan a été un obstacle au développement de la Catalogne sud. Le vrai problème en France est le nationalisme français et francophone appelé hypocritement République.

  • tmjrc2011
    tmjrc2011     

    L'Afrique qui se cherche, où les fontières dessinées par des français et les anglais engendrent de gros problèmes gèopolitique et humains, car la population très pauvre cherche à retrouver leur racines et aussi une meilleure vie parfois chez le voisin. En France un breton n'a aucun problème d'aller vivre voir se marier dans une autre règion. Pourquoi? Tout simplement il parle français, Cette langue enseignée parfois sous la contrainte renforce l'unité de la nation. Ayant vècu en Belgique durant 8 ans, je rèalise au combien ce pays est divisée depuis sa fèdèralisation, au profit de politiciens en nombre incroyable, dont leur propos sont souvent à l'opposé de maintenir l'unité. Et si nos voisins belges sont plus braves que nous les français, c'est parcequ'ils ont inventé le compromis à la belge, La Catalogne qui enseingne en catalan et non en castillan cherche comme l'Ecosse l'indèpendance ,
    . La France a besoin de ses richesses culturelles, mais malheuresement pas d' une politique sur les langues règionales , qui pourrait avec le temps engendrer de grands problèmes pour l'unité .

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire