En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Maryse Wolinski veut que la lumière soit faite sur les failles autour de la sécurité de Charlie Hebdo.
 

Six mois après l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, la veuve du dessinateur Georges Wolinski s’est constituée partie civile. Elle remet en cause l’intervention policière qui a suivi l’attaque.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Zvonimir
    Zvonimir     

    Je vous soutiens Madame, votre combat ne va pas être facile. Les preuves d'un attentat sous faux drapeau sont indéniables... BFM m'a vraiment inquiété et ce jour-là, j'ai ri jaune. Bien sûr lorsqu'on commet un attentat, on n'oublie pas de prendre sa carte d'identité sur soi... OUVREZ LES YEUX !

  • riton974
    riton974     

    "Pourquoi n'y avait-il pas une fourgonnette? s'il y avait une fourgonnette, il y aurait eu 2 morts de plus.
    "pourquoi le GIGN n'a pas débarqué" désolé madame mais nous ne sommes pas dans un film hollywoodien ou d'un claquement de doigt les supers héros apparaissent.

  • MOA01
    MOA01     

    Et obtenir compensation car, même de gauche, le fric s’est important… Wolinski doit se retourner dans sa tombe !

  • sortilege
    sortilege     

    cette "femme" est haîssable que dire des victimes du magasin cacher qui eux n'étaient même pas protégés !!!! ça roule des épaules ,et personne au moment d'assumer .

  • supernova
    supernova      

    Quelle porte plainte contre Charb.... A force de chercher et se croyant au dessus de tout...

  • sortilege
    sortilege     

    c'est bon , on ne va pas encore nous en mettre une deuxième couche !!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire