En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dielind Baudoin, vice-procureur de Chambéry, tenant une conférence de presse le 12 décembre 2013.
 

La jeune femme soupçonnée d'avoir empoisonné neuf personnes dans une maison de retraite à Chambéry pourrait être placée en détention provisoire. Selon la procureur de Chambéry qui a tenu jeudi une conférence de presse, elle encourt la perpétuité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • jojobbb
    jojobbb     

    La médecine a fait gagner des années à la vie, mais a-t-elle fait gagner de la vie aux années ? Quand on va dans les maisons de retraite, où l'on va car on perd son autonomie dans la majorité des cas, donc sa vie, et que l'on voit des nonagénaires/centenaires rivés à des fauteuils, l'air hébété, on se pose beaucoup de questions ...... Ces médecins qui chaque mois se déplacent pour une visite et écrire une longue liste de médicaments pour entretenir un corps qui se dévitalise, Est-ce ça bien vieillir ??????

  • jojobbb
    jojobbb     

    La médecine a fait gagner des années à la vie, mais a-t-elle fait gagner de la vie aux années ? Quand on va dans les maisons de retraite, où l'on va car on perd son autonomie dans la majorité des cas, donc sa vie, et que l'on voit des nonagénaires/centenaires rivés à des fauteuils, l'air hébété, on se pose beaucoup de questions ...... Ces médecins qui chaque mois se déplacent pour une visite et écrire une longue liste de médicaments pour entretenir un corps qui se dévitalise, Est-ce ça bien vieillir ??????

  • jojobbb
    jojobbb     

    La responsabilité est surtout aux médecins qui prolongent la vie dans un état que je ne veux même pas décrire tellement dans certains cas il n'y a pas de mots ... Des personnes âgées clouées à des fauteuils ou lits sur lesquelles ces médecins s'acharnent à coups de médicaments, Est-ce humain ?

  • Chapeaubas
    Chapeaubas     

    Chacun devrait pouvoir décider de partir quand il le souhaite, et non par décision d'un sous fiffre qui décide que vous n'êtes plus aptes à vivre. Si je suis à 90 ans, dans une maison de retraite, bien traitée, soit, mais sachant que l'espoir n'est pas devant mais qu'il a été derrière moi, je vais souhaiter partir, d'abord par peur de ce que je deviens, ensuite, pour ne pas être une charge pour mes enfants. Encore faut il que je sois pleinement consciente de cet état des choses. Je crois malgré tout que je ne demanderai jamais à une aide soignante de m'aider à partir. Juste parce que je veux être sûre que mes enfants sachent et vivent avec l'idée que je l'ai fais de mon plein grès et que si je l'ai fais, c'est que je l'ai décidé. Je ferai donc ça moi même. Si toutefois, j'ai encore la conscience de ça ! ce qui est toute la difficulté de ce problème d'euthanasie. Je pense simplement que durant nos vies, quand nous sommes en pleine forme et avec tous nos moyens, nous devrions pouvoir affirmer ce que nous souhaitons de nos vieux jours.

  • Castle
    Castle     

    Bonsoir Tubalcain, mais si maintenant le personnel soignant souffre de plus en plus, ce que je peux comprendre, qui sera là pour aider les patients à mieux être soignés et mieux mourir sans que ce ne soit par prise de poison ou de médicament quelconque, et les familles à mieux entourer leurs membres. Mais il y a aussi aux familles et amis des membres à plus entourer ces personnes et non uniquement au personnel soignant dont ce n'est qu'un métier, certes altruiste, mais métier. Si les familles et amis venaient plus régulièrement rendre visite et prenaient leurs responsabilités!

  • Castle
    Castle     

    Bonsoir Tubalcain, mais si maintenant le personnel soignant souffre de plus en plus, ce que je peux comprendre, qui sera là pour aider les patients à mieux être soignés et mieux mourir sans que ce ne soit par prise de poison ou de médicament quelconque, et les familles à mieux entourer leurs membres. Mais il y a aussi aux familles et amis des membres à plus entourer ces personnes et non uniquement au personnel soignant dont ce n'est qu'un métier, certes altruiste, mais métier. Si les familles et amis venaient plus régulièrement rendre visite et prenaient leurs responsabilités!

  • valgego
    valgego     

    Je n'ai pas exclu l'euthanasie j'en parle , je vous suggère de relire avec attention ,,et la décision n'est pas du niveau d'une aide soignante que cela vous plaise ou non , qu'elle en parle au patient ou non , je ne considère rien du tout , je lis l'article et je me fie au procureur de la République "elles n'étaient pas en fin de vie et pouvaient être considérées en bonne santé".......par contre il n'est fait état nulle part de vos allégations , et de vos hypothèses qui , si elles alimentent la conversation n'apportent absolument rien quant au niveau de responsabilité à laquelle les décisions sont prises ,que cela vous plaise ou non , , mais vous pouvez parfaitement défendre votre point de vue ,sans chercher querelle aux intervenants , il y a de la place sur le site ailleurs que dans mes fenêtres de réponse . Si vous ne comprenez pas qu'une infirmière qui tue 6 patients en bonne santé le fait contre leur volonté , vous me rappelez curieusement Eve Angeli qui avait un ami qui n'était pas mort de son plein gré ,????? D'autre part ,cher monsieur je n'exclus pas l'euthanasie , c'est la loi qui s'en charge et les débats hors la loi , au pays des droits de l'homme sont sans intérêt pour moi , je les laisse à des gens comme vous .

  • Colentonio69
    Colentonio69     

    + 100 heyball

  • Colentonio69
    Colentonio69     

    Merci a tubalcain

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    J'ai vu nulle part qu'elle s'était affranchi d'une quelconque volonté. A part ça, ça vous dérange pas trop d'exclure tout ce dont vous ne voulez pas parler en décrétant que ce n'est pas le débat ? La question est justement de savoir si elle a aidé des patients qui voulaient mourir à mourir. Vous vous considérez que non, et comme par hasard vous excluez l’euthanasie. Pratique ;)

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire