En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Chambéry : l'aide-soignante "a dû trouver les moyens" pour accéder aux médicaments

Chambéry : l'aide-soignante "a dû trouver les moyens" pour accéder aux médicaments
 

Elle dit avoir voulu "soulager leurs souffrances" mais les personnes âgées à qui elle s'en est pris et à qui elle a donné la mort n'étaient pas en fin de vie, selon le parquet. L'aide-soignante a été mise en examen pour empoisonnement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Gouik
    Gouik     

    Je peux vous le dire car j'avais de la famille qui travaillait dans ce domaine, se procurer les médocs, s'est simple, peu de protections.
    Le problème de la gériatrie, c'est que beaucoup de personnes se recyclent dans ce travail car après des périodes de chômage elles veulent rentrer "là ou il y a de la lumière", si j'en crois des collègues à la personne de ma famille qui travaillent toujours, le nombre de nouvelles recrues qui n'ont aucun gout à ce travail est énorme, bref, lorsqu'on est employé à contre emploi c'est rarement du bon travail. dans mon cas, c'est un travail que je ne pourrai pas faire (et par la même occasion ne voudrai pas faire) car c'est un domaine qui ne me passionne pas DU TOUT!

  • balditatitou
    balditatitou     

    Avec toute les formalités administrative que doit faire une infirmière confirmée pour délivrer seulement un cachet d'aspirine a un malade, ces incompréhensible qu'une aide soignante est pue disposer de cette arsenal de molécule aussi conséquente ...

Votre réponse
Postez un commentaire