En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dès septembre 2015, les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône ne proposeront plus de menu de substitution sans porc. (Photo d'illustration)
 

"Première victoire pour la laïcité!", s'est félicité le maire Les Républicains de la ville sur son compte Twitter. Le tribunal a considéré que "l'accès aux services de restauration scolaire de l'ensemble des usagers, y compris les enfants de confession musulmane, ne paraît pas compromis".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

51 opinions
  • Carolina
    Carolina     

    Solution
    Un buffet avec :
    - Des différents légumes et céréales crus et cuisinés disposés en plusieurs récipients = vitamines A, B, K, D, E, etc.
    - Une source de protéine végétale, comme le tofu, le quinoa ou le soja ;
    - Un ou deux sources de protéine animale, comme des viandes et du fromage ;
    - Du pain et de l’eau ;
    - Des fruits et un ou deux choix pour le dessert ;
    - Un peu de musique, de bonheur et du bon (et constructif) moment en groupe avec les collègues.
    - Ah.. du vin francais pour les grands ;)

    Dans la vie on peut choisir entre proposer que des problèmes ou plutot des solutions.

    clara02
    clara02      (réponse à Carolina)

    Pour répondre à votre post sur la cantine londonienne de votre entreprise, le principe du "panier repas" "lunch box" est une invention purement britannique, les cantines scolaires n'existant pas, les parents même "débordés" arrivent à les préparer. En Grande Bretagne les horaires de travail sont plus importants qu'en France et les couvertures sociales pratiquement inexistes. Votre entreprise doit vraiment être d'une exceptionnelle qualité, surtout quand on sait que la fréquence des repas chez les Britanniques est totalement différente de celle des Français. En Grande Bretagne le repas de midi n'existe pas, c'est une pause sandwich de quelques minutes

    clara02
    clara02      (réponse à Carolina)

    Chacun peut se préparer son panier repas (solution proposée dans presque toutes les écoles). Ainsi, chacun fait ce qu'il veut sans enquiquiner toute la collectivité, c'est ça la liberté. Perso, j'ai opté pour cette solution ainsi que la plupart de mes collègues. Et avec les économies, je m'achète des bons produits.....

    Carolina
    Carolina      (réponse à clara02)

    Une chose n'exclut pas l'autre. Qui enquiquine la collectivité sont ceux qui s'imposent pour dire aux autres comment vivre. Tu es en train de me dire comment vivre, alors que moi je demande pour qu'on garde TON et MON droit au choix de manger au pas a la cantine. J'aimerais bien discuter ca face à face avec toi, car je pense que l'internet rend les gens bcp plus insensibles. Après plus de 8 ans je n’ai jamais vu un français me dire ‘prépare-toi ta bouffe en silence si tu veux manger au resto, à la cantine ou chez-moi’.

    clara02
    clara02      (réponse à Carolina)

    Vous avez illustré vos propos en expliquant votre cas, j'en ai fait autant. Je ne vous dis pas ce que vous devez faire, je dis que la collectivité ne peut pas prendre en charge les choix individuels, que c'est à chaque citoyen de les assumer et de s'assumer. Lorsque des religions veulent s'imposer vous répondez " vivre ensemble", lorsque je dis qu'assumer ses choix c'est une responsabilité citoyenne vous me taxez d'insensibilité et sous entendez que j'impose aux autres. C'est complètement démagogique

  • toffa
    toffa     

    ah un article qui alimente l obsession des Francais! Beaucoup de succès en nombre de commentaires...

  • toffa
    toffa     

    ah un article qui alimente l obsession des Francais! Beaucoup de succès en nombre de commentaires...

  • mante
    mante     

    Quel peut-être le coût de cette procédure? Les assos de musulmans en sont pour leurs frais...

  • La comtesse
    La comtesse     

    DE QUI SE MOQUENT-ILS CES OBSCURANTISTES RELIGIEUX ?
    Qu'ils osent aller au bout de leurs arrières pensées !
    Car il n' est pas plus autorisé à un adepte de la religion coranique de manger une viande qui ne soit pas rituellement égorgée (halal),
    donc leurs enfants ne sont pas plus autorisés à manger quelque viande que ce soit à l' école, si elle n' est pas rituellement égorgée (halal).

    HYPOCRISIE SOURNOISE



    Alors ???

    PROCHAINE REVENDICATION ???

    que la viande halal soit servie à ces chères têtes blondes aussi et on n' en parlera plus !
    C' est ainsi qu' ils se sont toujours et partout imposés dans l' espace public !

    clara02
    clara02      (réponse à La comtesse)

    Mais nous mangeons tous de la viande halal sans le savoir. Il faut enquêter sur les filières de la viande pour s'en rendre compte. Perso, j'aime la viande, mais les bêtes ont le droit d'être abattues "proprement", l'égorgement est une torture moyenâgeuse ,

    La comtesse
    La comtesse      (réponse à La comtesse)

    QU'EST-CE QUE LE HALAL ?

    HALLAL UN RACISME DISSIMULE

    L’astuce de présenter les interdits alimentaires comme une émanation d’une volonté supérieure est observée aussi bien dans l’Ancien Testament que dans le Coran.

    Le judaïsme a réalisé un travail pesant dans la distinction entre le licite et l’illicite dans le Pentateuque et l’islam se contentera d’en reprendre une bonne partie.

    Mille quatre cents ans après l’invention de l’islam par un chamelier analphabète reconverti en chef de bande, les phobies alimentaires demeurent toujours extrêmement prégnantes dans le monde musulman.

    L’obsession du halal devient même une mode aux allures revendicatrices chez de nombreux jeunes musulmans : exécrer le porc devient un symbole de vertu alors que n’importe quel bon vivant non frustré par une religion castratrice s’égaillera à l’idée que “dans le cochon tout est bon“.

    Quel consommateur non halal ne s’est jamais senti insulté ou méprisé quand un obsédé du halal affiche son dégoût du porc ? Lorsqu’un fanatique des interdits coraniques demande, inquisiteur, la composition précise du met qui lui est aimablement proposée, comment ne pas être vexé par cette suspicion qui se porte aussi sur celui qui offre ?

    Spécificité culturelle ou progression rampante d’une idéologie de rejet ?

    Ce que les pleutres acceptent comme une prétendue spécificité culturelle (la véritable culture n’enferme pas l’individu) est en fait la progression rampante d’une idéologie de rejet de la différence.

    Récemment, une campagne d’affichage d’Isla Délice pour la promotion des produits halal montre divers animaux clamant qu’ils sont “fièrement halal“. Quand on sait que ces bestioles finiront égorgées par un mystique persuadé qu’Allah tient son couteau, on mesure mieux le caractère provocateur de cette campagne dont le slogan décrypté serait plutôt : “le halal est l’étendard de l’islam“.

    Ce qui, incidemment, montre aussi que les amateurs de halal sont encore loin d’avoir pris conscience de la nature barbare et archaïque du rituel imposé.

    Le concept de nourriture halal ne se limite pas à la distinction, qu’on pourrait juger anecdotique ou simplement gastronomique, entre les aliments autorisés et ceux interdits. Opposer le halal au haram relève de la même phobie de l’altérité qui a poussé l’islam à scinder le monde en deux parts, le monde de l’islam et le monde de la guerre. C’est l’un ou l’autre, sans zone alternative où les non musulmans pourraient vivre en paix.

    L’obsession de la nourriture halal est celle du pur face à l’impur, du fidèle face à l’infidèle, de l’élu face au mécréant. La dichotomie du “comme moi ou différent de moi” est en fait celle du “avec moi ou contre moi” qui constitue un très efficace facteur de haine et de guerre. L’obsession de la nourriture halal est celle du pur face à l’impur, du fidèle face à l’infidèle, de l’élu face au mécréant.

    Dans le verbiage islamique qui se repaît de nourriture “autorisée“, le non musulman est à l’image des mets qu’il consomme : un impur. On sait, depuis la Bible, que l’impureté se transmet par contact : le texte assène que, lors des règles, l’impureté de la femme dure une semaine et se transmet à quiconque la touche ainsi qu’au lit ou au siège qu’elle utilise et à tous ceux qui touchent ce lit ou ce siège (Lévitique, 15.19-30).

    Comme l’islam se réclame du mythe abrahamique, la sentence vaut donc aussi pour lui : on comprend bien que quiconque aura ingéré un aliment déclaré impur sera, physiquement, lui aussi affecté par la souillure.

    Une saucisse de Toulouse accompagnée par un Cahors, quelques huîtres non égorgées en direction de La Mecque aux côtés d’un Jurançon ou le foie gras d’un canard tué sans l’invocation d’Allah et c’est l’assurance d’être relégué dans l’infamant statut des koufar face aux pieux croyants, immaculés et purs par la seule vertu de leur nourriture.

    Personne d’autre que ces derniers ne montre autant d’empressement à examiner la liste complète des ingrédients d’un yaourt aux fraises pour s’assurer que n’y figure aucun émulsifiant d’origine animale, aucun colorant à base de cochenille, aucune gelée de porc, aucun alcool.

    L’infidèle qui n’a que faire des phobies alimentaires musulmanes n’est qu’un sous-individu que le Coran sait accabler dans d’innombrables versets de haine et de mépris. L’infidèle qui n’a que faire des phobies alimentaires musulmanes n’est qu’un sous-individu que le Coran sait accabler dans d’innombrables versets de haine et de mépris.

    Et scinder l’humanité entre des individus purs et supérieurs et d’autres impurs et inférieurs a un nom : le racisme.

  • Carolina
    Carolina     

    Je vous propose de approfundir le débat, car certains ici répetent les mêmes phrases depuis une vision vraiment tres étroite. Ce sujet doit aller au delas de n'importe quelle religion. Je vous propose de regarder le docummentaire 'TERRIENS (Earthlings) Narration par Maxime Ginolin' sur youtube pour comprendre le point de vue de qui veut avoir le droit aux menus végétariens et de réflechir sur l'évolution de nos conceptes éthiques au long de notre histoire.
    Les gens se sont battus contre le machisme, le racisme, l'esclavage et aujourd'hui plusieurs personnes s'opposent au spécisme. Ne pas vouloir se faire obliger a manger de la viande de porc ou de vache en France est absolument la meme chose que ne pas vouloir se faire obliger a manger de la viande de chien en Chine.
    Je voulais lire vos arguments a ce sujet.

    Carolina
    Carolina      (réponse à Carolina)

    S’il te plait lisez ça : je ne suis pas ici pour recruter des gens pour vivre à ma manière, comme plusieurs personnes veulent faire. Je demande justement le contraire : pour qu’on comprenne et respecte les diètes et les choix alimentaires uns des autres et qu’on essaye de coexister et manger ensemble dans les mêmes environnements sans aucune exclusion ou humiliation. Ceux qui ne comprennent pas ça doivent réfléchir sur son triste égoïsme et comportement envahissant, car personne n’a demandé de changer vous habitudes ou la routine de vos enfants.

    Grincheux
    Grincheux      (réponse à Carolina)

    vous oubliez un peu facilement le fonctionnement de la chaine alimentaire. La chaîne alimentaire maintient l'équilibre de l'écosystème. La chaîne alimentaire est le résultat des interactions entre trois catégories d’organismes : les producteurs (la plupart du temps des végétaux), les consommateurs (herbivores et carnivores) et les décomposeurs (bactéries et champignons). Cette chaîne maintient l’équilibre de l’écosystème : les producteurs fournissent les éléments dont ont besoin les consommateurs, et les décomposeurs dégradent les matières organiques des deux autres catégories.
    Bref, vous ne pouvez manger du végétal que parce que le règne "animal" existe. Bref, pour faire pousser votre salade, il faut bien amender la terre .... et les salades sont merveilleuses avec un bon fumier !!!

    Carolina
    Carolina      (réponse à Grincheux)



    Grincheux : Merci pour ta réponse aussi, mais avec tout le respect je pense que le monde que tu imagines ne correspond même plus a 1 percent de la réalité. La production artificielle, massive et industrielle de viande dans nos jours est la chose la plus distante qu'on puisse imagine de la 'chaîne alimentaire' décrite par notre prof de biologie. Est-ce que tu as regardé la vidéo pour qu'on puisse réfléchir sur le réel concept de 'naturel' et sur ce que l'être humain a fait de la nature ?

    clara02
    clara02      (réponse à Carolina)

    Personne n'oblige les gamins à manger du porc, arrêtez de raconter n'importe quoi. Le jour où il y a du porc et bien les gamins qui n'en veulent pas ne mangent pas de viande et ceux qui sont qui sont végétariens idem...; Il y a tellement de régimes qu'une collectivité ne peut pas suivre les délires alimentaires de chacun. Lorsque je vais en Chine, je ne mange pas de chien mais je n'oblige pas les restos ou collectivités à les virer de leur carte pour les Français qui n'en veulent pas.

    Carolina
    Carolina      (réponse à clara02)

    Salut Clara,
    Merci pour répondre.
    Je vais te parler un peu de mon exemple personnel : J'ai quitté le Brésil pour faire mon Master en France, où l'école polytechnique n'avait aucun commerce à côté. J'ai étais donc obligée de manger à la cantine. Végétalienne, j'étais habituée avec la cantine de mon université publique au Brésil ou le bâtiment avait quatre grands étages, soit un étage exclusivement végétarien. Ainsi, lors de mon premier jour à la cantine française j'étais super motivée, car j'imaginais que les cantines françaises étaient bcp plus développées et diversifiées que ceux de mon pays d'origine. Très curieuse, j'ai donc pris mon plateau, mais malheureusement je me suis vite rendu compte qu’il avait de la viande partout et que même la salade avait du ton. Très gênée, j'ai dit à mes collègues que j'allais bien et que finalement je n'avais pas faim, alors qu'en vérité j'avais très faim et je rêvais d'avoir au moins un peu de salade et tomate pour manger. J'ai eu faim toute la journée et j'ai vraiment mal mangé pendant le premier mois en France, jusqu'a que j'ai trouvé mon appart et que j'ai commencé à préparer mon repas à la maison pour amener avec moi et le manger froid.
    Donc, encore une fois, j'insiste sur le fait que proposer une option de menu végétalien parmi les autres menus pas-végétaliens (dans les cantines des écoles et des entreprises de France) serait une solutions démocratique, inclusive et laïque, vu que nous sommes de plus en plus les végétariens/liens dans ce monde. Cela est déjà la réalité en Angleterre, où nous vivons en ce moment
    Sur les ‘délires alimentaires’, mon copain par exemple est français et végétalien et cela n'est pas un délire alimentaire du tout. Le débat conte le traitement cruel et la production industrielle des animaux est une question éthique très forte et en pleine discussion au tour du monde, comme tu peux voir su le documentaire que j'ai indiqué hier. Ce débat est aussi important que la question des OGM que la France résiste bravement à accepter.

    clara02
    clara02      (réponse à Carolina)

    Quelle est la différence entre : préparer un menu spécial sans viande et servir dans légumes sans la viande?
    La cantine n'est pas un restaurant à proprement parlé. D'autre part, 80% des écoles proposent ce que l'on appelle : le panier repas, les élèves amènent leur repas de la maison et on les réchauffe. Ce système a été mis en place au départ à cause des allergies alimentaires. Perso, j'emmène mon repas au travail: 1) je sais ce que je mange, 2) je fais des économies. La société ne peut pas prendre en charge tous les désirs des citoyens, ils doivent s'assumer.

    Carolina
    Carolina      (réponse à clara02)

    Un menu sans viande aura de la protéine végétale. C'est ça la différence.
    Dans la cantine de mon travail à Londres nos avons un buffet plein de légumes et des plats principaux avec de la protéine animale et végétale. Ils offrent aussi du ton, du houmous, du fromage raps séparément si tu veux mettre dans ta salade. Je mange une belle salade cuite/cru tous les jours pour £1,30, donc je me faits des économies aussi grâce à ce système démocratique et inclusif.
    Ta solution fonctionne tres bien pour toi, et c'est bien que tu aie le choix, mais moi par example je travaille comme une malade et je n’ai pas le temps pour cuisiner (j’aurai pu avoir un fils ou un mari a l’hôpital, etc). Nous avons tous de réalités différentes et mon entreprise prend ça en considération et essaye d’offrir tout le monde. La même chose se passe ici dans les écoles.
    • Petite info : La coordinatrice de la cantine de mon entreprise est une française très professionnelle et a l’écoute.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    ça n'empêche pas ces mômes d'acheter des bombons à la gélatine ' ça n'empêche pas de trouver des ados musulmans picoler dans les boîtes - dans les bals dans parcs...

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ces problèmes sont les reflets de nos politiques de droite comme de gauche,qui n'ont pas su imposer les lois de la république,mais au contraire ont acheté la paix sociale religieuse,pour soi-disant au nom de la laicité,les chrétiens ont subi une dégradation de leurs coutumes à grand renforts de la loi de1905.Aujourd'ui la situation s'agrave dan les écoles,hôpitaux ect......Valls avait dit qu'l fallait aider l'islam à grandir.......

  • france royal
    france royal     

    Donc si je comprends bien l'avocat, des actions judiciaires vont encore avoir lieu concernant cette décision de la suppression des menus de substitution sans porc par les maires sans doute jusqu'à ce que l'on cède. Et après quelles seront les demandes ?...

  • Louloute996
    Louloute996     

    A ce compte la on fait un menu végétarien pour les bouddhistes , un menu cacher pour les juifs ect .... Ce n est pas possible en collectivité , l ecole est gratuite et obligatoire , le service de restauration non . Si ça ne convient pas les enfants mangent chez eux , ou prennent le repas dans le sac .

    Criss Deslandes
    Criss Deslandes      (réponse à Louloute996)

    Si si, c'est possible. Exemple, armée, hôpital.........

    france royal
    france royal      (réponse à Louloute996)

    Si c'est possible pour des raisons médicales mais certainement pas religieuses.

Lire la suite des opinions (51)

Votre réponse
Postez un commentaire