En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Cent mille oeufs détruits dans le finistère
 

RENNES (Reuters) - Des éleveurs bretons ont détruit environ 100.000 oeufs dans la nuit de mercredi à jeudi devant le centre des impôts de Carhaix,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Blah blah blah
    Blah blah blah     

    Eh ben !
    Y-en a qui ne crèvent pas de faim ça se voit !
    C'est logique pour protester gaspillons de précieux aliments, pendant qu'il-a des gens qui ont faim ! (Je parle pas des Roumains bien sûr !)
    C'est de la pure connerie !

  • alaviva35500
    alaviva35500     

    Le "petit Monde" de l'agriculture se "roumanise" ...

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Et j'ajouterai à ma réaction, cessez de croire aux idéologies de la FNSEA qui est de mêche avec tous ceux qui vous tuent pour s'enrichir (Les coopératives, Crédit agricole et multinationales). Pour vous en sortir et que l'agriculture ait un avenir, il va falloir changer de paradigme. Les années 60 70, c'est terminé. Les consommateurs n'en veulent plus de cette bouffe dégueulasse.

  • Marie du 65
    Marie du 65     

    Je suis enseignante en agronomie - productions végétale. Je connais très bien le monde agricole et les différentes façons de produire. Ce qu'il se passe dans la filière avicole est la même chose qu'il se passe dans les autres filières (lait, viande, légumes, fruits) dépendantes de l'industrie agro-alimentaire et de la grande distribution. Ce sont les industriels et les distributeurs qui font les prix en fonction de l'offre et de la demande mais, surtout, des prix du marché tirés vers le bas par les importations de pays aux coûts de productions inférieurs à ceux de la France. Dans toutes les visites d'exploitations que j'ai pu faire, seuls les producteurs qui vendent en circuit-court vente directe s'en sortent, à condition bien sûr d'avoir la clientèle et les moyens humains puisque ce type de circuit demande un peu plus de main d'oeuvre selon la production et si le produit est transformé ou pas. La clientèle elle est là; il y a la demande parmi les consommateurs. Les AMAP se multiplient et refusent des adhérents faute de quantités marchandises suffisantes. Les ventes à la ferme aussi se multiplient mais il n'y en a pas assez. Dans ce type de distribution, tout le monde y gagne. L'agriculteur dont la rémunération est plus viable et vivable et le consommateur qui sait ce qu'il mange. Alors, plutôt que de jeter des milliers d'oeufs, des tonnes de légumes, si vous voulez faire mal à la grande distribution et à ses actionnaires, réagissez autrement messieurs les éleveurs et agriculteurs. Sortez de ce système qui vous tient à la gorge, vous étouffe et vous ruine avec l'aval des banques. Vous n'avez pas envie d'indépendance et de vivre décemment?

  • patrice merignac1
    patrice merignac1     

    maintenant voyons la suite que va faire le gvt pour que les agriculteurs soit rémunérer a la hauteur de leur travail et que les consommateurs ne soit pas eux les dindons de cela donc quels mesures contre les gms et multinationales sur ce sujet

  • mitouyou1
    mitouyou1     

    Débile, absurde, il y a tant de personnes qui meurent de faim ou qui sont obligé de faire les poubelles. Scandaleux, les offrir aux plus démunis auraient été à leurs honneurs et surtout mieux compris.

  • philidu11
    philidu11     

    je pense que ça aurait été tout à leur honneur de donner les œufs soit à des hospices,resto du cœur etc ou pourquoi pas aux péages autoroutes en donner et laisser les gens sortir sans payer la oui.Mais c gens la préfère le gaspillage et se nourrir avec les aides de l'état

  • Elyzabeth 31
    Elyzabeth 31     

    Et maintenant,qui va ramasser les coquilles???

  • Mezzago
    Mezzago     

    Choquant de voir 100000 oeufs ainsi brisés mais je comprends la colère de ces producteurs à qui on achète leur travail pour une misère alors qu'ensuite les négociants vont se gaver. Qui accepterait de travailler pour perdre de l'argent, en tout cas pas moi!

  • papy broc
    papy broc     

    ca vat etre encore la faute a sarko

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire