En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le train Téoz 3657 Intercités Paris-Limoges, qui a déraillé le 12 juillet à Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne.
 

Le procureur de la République d'Evry a détaillé les conclusions des experts judiciaires. Un "déficit de la qualité de la maintenance" est en cause dans l'accident survenu il y a près d'un an. La SNCF et RFF ne contestent pas ces conclusions, mais affirment que le réseau est "sûr".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    C'est une conséquence de l'organisation et des patrons de la SNCF / RRF depuis des années ....

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    Comme pour l'Education Nationale, tout est réduit à un simple problème de personnel. Jamais la qualité ou l'efficacité du travail fait, le poids du social dans les comptes de SNCF qui impact les investissements en matériels.

  • deuxc
    deuxc     

    La sécurité. Comment imaginer que des personnels de maintenance d'organes vitaux n'aient pas fait leur travail? Ils savent fort bien que cela peut coûter des vies. D'ailleurs, c'est la seule fois où un tel drame se produit pour des boulons desserés. Etrange, non? Pourquoi l'hypothèse du sabotage est-elle écartée? Faut couvrir les auteurs?

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Pour moi, ceci est un problème de procédures et ce type de problème se retrouve dans toutes les grosses structures. je constate, depuis des années, que plus nous élaborons des plans qualités avec des directeurs et des équipes, plus nous travaillons mal. Arretons toute cette paperasse de beaux classeurs et réfléchissons.

  • lagauche
    lagauche     

    oui il y avait des anomalies qui, étaient connues de nos supérieurs , mais quant -on fait ,depuis des dizaine d'années des économies sur le personnel, forcément il ne peut arriver que des catastrophe, et vous croyez qu'avec ce qu'ils ont mis en place va arranger les choses, et bien non , a sera encore pire, pourquoi , à votre avis les vrais cheminots, ceux qui sont sur le terrain, ont fait gréve, uniquement pour le plaisir de perdre de l'argent. Savez vous qu'ils ont fait les comptes, tous ces irresponsables, l'accident en lui même, aura coûté moins cher, que s'ils avaient , maintenue, ou embaucher du personnel, ça il faut le savoir.

Votre réponse
Postez un commentaire