En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Carte scolaire: une mère de famille du 93 raconte comment elle a contourné la règle

Mis à jour le
La carte scolaire devrait être modifiée à la rentrée 2016 dans certains départements.
 

Fatima El Haddaj vivait à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, lorsque ses deux fils ont eu l'âge d'aller au collège, il y a dix ans. Elle les avait alors domiciliés chez son patron, qui vivait à Paris. Témoignage. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • rio2
    rio2     

    Ils sont scolarisés où ses enfants à cette charmante belkacem?????

  • 109600
    109600     

    En quoi est-il immoral de ne pas chercher le meilleur établissement pour ses enfants?
    Nos enfants ne sont pas des souris de laboratoire destinées à valider les théories fumeuses de la mixité sociale.D’autant plus que les beaux parleurs instigateurs de cette réforme se gardent bien dans leur immense majorité de l’appliquer à leur progéniture. .
    Enfin il est de notoriété publique qu’un grand nombre de parents enseignants dérogent à ce principe par des dérogations diverses. Rappelons que le corps enseignant vote majoritairement à gauche!
    Il faudrait que les socialistes comprennent que nos enfants n’appartiennent pas à l’Etat.
    Encore une idée destinée à caresser dans le sens du poil, l’aile gauche marxiste du PS avant les élections.

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    elle supprime les classes bilingues mais si on veut exemple apprendre le chinois le bon lycée aura des élèves des quartiers,le chinois est un exemple en réalité elle mettra l'arabe

  • R.I.P
    R.I.P     

    2 eme fois

    "En ZEP, les élèves sont moins poussés vers l'avant"

    - Normal vu l’Éducation de certains je comprend que certains profs ne veulent pas enseigner

  • R.I.P
    R.I.P     

    2 eme fois

    "En ZEP, les élèves sont moins poussés vers l'avant"

    - Normal vu l’Éducation de certains je comprend que certains profs ne veulent pas enseigner

  • R.I.P
    R.I.P     

    2 eme fois

    "En ZEP, les élèves sont moins poussés vers l'avant"

    - Normal vu l’Éducation de certains je comprend que certains profs ne veulent pas enseigner

  • beaudolo
    beaudolo     

    N'oublions pas que la mixité dans ce cas sera un alignement vers le bas, comme dans bien d'autres domaines où ilest plus facile de devenir mauvais pour un bon que bon pour un mauvais. Le problème n'est pas chez les enfants mais bien dans le milieu socioculturel de ces derniers!
    "L’égalitarisme doctrinaire s’efforce vainement de contraindre la nature, biologique et sociale, et il ne parvient pas à l’égalité mais à la tyrannie"
    R.Aron

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je précise, les termes "populaire" et "favorisés" sont ceux employés par le ministère de l'éducation nationale. 3populaire" signifie des établissements dans les zones dites "sensibles" ou habite une majorité de français de "souche étrangère" et "favorisés" désigne les collèges dans des zones bourgeoise, habitées par des français majoritairement de "souche française". Cette dernière catégorie est donc favorisée car les parents travaillent, ont fait des études et ne sont pas astreints aux aides de l'état. Ce sont eux qui constituent les 45% de la population qui paie l'impôt sur le revenu qui permet de donner des aides aus "populaires"! Ces 45% se compose de 10% de riches qui paient 80% de la totalité de l'impôt et de 35% de français dits moyens qui paient le reste. D'ailleurs c'est cette dernière catégorie qui va se voir "taxée un peu plus " suite à l'amendement qui sera voté demain sur la progressivité de la CSG qui est un prélude à l'introduction de la CSG dans le calcul de l'impôt. En effet, les 55% qui ne paient pas l'impôt et ne paieront donc plus la CSG ce qui va bien devoir être compensé par une augmentation de l'impôt de ceux qui paient

  • beaudolo
    beaudolo     

    C'est étonnant, une "populaire" qui préfère mettre ses enfants chez les "favorisés", mais alors le gouvernement n'a rien compris, comme toujours!

  • boulette34
    boulette34     

    Moi ce que j aimerai savoir au nom de la mixité sociale. Brassage des cultures etc etc est ce que les progénitures de nos chers ministres ont fait leurs études dans des LEP ?question comme ça

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire