En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ce sont de coûteux voyages pour rendre visite à DSK à Washington qui ont valu à David Roquet d'être licencié.
 

Mardi, David Roquet affronte son ex-société devant les prud'hommes de Lens pour licenciement abusif. Il est suspecté d'avoir détourné des fonds pour rendre visite à DSK lors de coûteux séjours.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • harlemD
    harlemD     

    Pour faire des affaires a un certain niveau, je confirme que ce genre de pratiques sont tout a fait banales et connues des directions. dans une entreprise, lapremiere chiose qui est controlee ce sont les notes de frais, alors qu eiffage affirme ne pas etre au courrant, c est impossible!!

  • VEEVAYE
    VEEVAYE     

    Bien sur qu'ils devaient être au courant! Il y a des circuits de validations pour les notes de frais, qu'elles quelles soient! Combien et pourquoi surtout quand elles sont aussi élevées...Ce sont les boss qui valident, qu'est ce que c'est encore que ces conneries, on savait pas! Comme Kerviel! C'est marrant personne n'est jamais au courant, c'est quand même incroyable!

Votre réponse
Postez un commentaire