En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un seul département, la Meuse, a vu son nombre d'allocataires baisser en 2013.
 

Près de 31 millions de personnes étaient couvertes, au titre de décembre 2013, par des allocations familiales, dont 13,8 millions d'enfants. En un an, le nombre de foyers bénéficiaires du RSA a progressé de 7,2%.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • LILLOIS
    LILLOIS     

    j'aimerai récupérer tout ce que j'ai verser,et ne pas demander de retraite,il ya beaucoup d'étrangers qui n' on jamais cotisé ,mais ils savent passer à l'abreuvoir

  • AgentK3
    AgentK3     

    Apparemment, je suis dans la mauvaise moitié puisque nous ne touchons rien, juste le droit de payer...

  • Lysa
    Lysa     

    @thai37. Du populisme bien dangereux tout ça, même si il y a des choses à revoir. Si les immigrés touchent des prestations, il faut réfléchir du pourquoi ! La France a des contrats avec des pays étrangers (échanges de bons services). Pour les sans papiers il faut être plus sévère, voilà tout !

  • Lysa
    Lysa     

    Un célibataire même au SMIC a toujours tout payé plein pot et ne perçoit pas de prestations.

  • pasquedubien
    pasquedubien     

    on pourrait simplifier : donner à tout le monde !!!!

  • rowl
    rowl     

    un habitant de la France ...

  • kaamelott
    kaamelott     

    BFM vous vous tromper de mot, ce n'est pas "un français sur deux..." chacun mettra le terme qui lui semblera le plus adapté..............;;;;

  • Ansaldo
    Ansaldo     

    Ma famille n'a droit à rien, mais en revanche qu'est-ce que je paye, et attention si on a du retard pour payer ou du mal là ça augmente ! Il parait que je suis dans la classe moyenne car je travaille. Aux vues de la considération qu’on nous porte au travers des impôts qu’on nous afflige il est indéniable qu’en France on veut notre mort.

  • elminster
    elminster     

    La moitié de la France sous assistance, tu m'étonne qu'on s'en sort pas, en tout cas on me donne rien et je paye pour la moitié des Français...

Votre réponse
Postez un commentaire