En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bruno serait mort par hydrocution
 

L’autopsie réalisée sur le cadavre de Bruno, l’adolescent trisomique disparu depuis le 18 décembre dans l’Oise, révèle une mort par hydrocution. Aucune trace de violence n’a été trouvée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • parent ado trisomique
    parent ado trisomique     

    Je ne sais pas si vous aurez l’occasion de repasser par là, sinon cela intéressera de jeunes parents. Cela contribuera aussi à combattre les idées reçues et porter un autre regard plus positif sur les capacités de ces enfants

    Mon commentaire ne voulait blesser personne, surtout pas la famille de Bruno ; je ne sais pas si vous êtes parent et je n’ai pas voulu vous blesser non plus. Mes propos sont d’ailleurs un peu hors sujet je vous l’accorde, sauf pour ce qui est de la faute grave de surveillance de cet IME (le papa le dit d’ailleurs , il rajoute même que les 2 éducatrices et le directeur lui mentent)

    Pour le reste, je ne vois pas où sont « l’ignorance », les « bêtises lourdes » et les propos « outrancièrement ignorants qui sentent mauvais » dans mon commentaire.

    Un travail sur l’autonomie lui aurait peut-être permis de demander de l’aide par exemple.

    Pour ce qui est de la lecture, vos propos sont faux, j’ai bien précisé, « sauf handicaps surajoutés » et je maintiens que pour ces enfants, la fréquentation du milieu scolaire traditionnel est un facteur déterminant de leur future intégration sociale. Il est maintenant reconnu que 80 % des jeunes trisomiques ont la capacité d'apprendre à lire pour peu que l'on provoque les stimulations adéquates ; je l’ai également constaté au-delà de ma maison et lu, voir : « Trisomie et handicaps génétiques associés Potentialités, compétences, devenir de M.Cuilleret : 80 % des personnes atteintes de trisomie auxquelles l’apprentissage de la lecture a été proposé l’ont acquise selon les objectifs habituels de l’école primaire.
    En Italie, Espagne, Australie, Canada… on permet aux jeunes « trisomiques » de développer davantage leur potentiel

    Je connais suffisamment le milieu pour savoir aussi que la loi n’est pas respectée et que des pressions existent pour orienter en IME

    Quant à mon adulte, il lit effectivement, pas très bien et surtout il aurait pu mieux faire si j’avais été davantage informé de ses droits à l’école.

    Alors, si vous connaissez des enfants porteurs de trisomie 21, des parents, si vous êtes « professionnel », faites suivre l’information et révisez votre jugement.

  • isa87
    isa87     

    Franchement, quand je lis votre commentaire, je remets presque en cause la bienveillante sagesse de feue ma grand-mère qui avait coutume de dire "Vaut mieux entendre ça que d'être sourd !"...
    Comment pouvez-vous formuler des bêtises d'une telle lourdeur alors que vous êtes -de votre propre aveu- le parent d'un jeune trisomique ?
    La trisomie 21 présente des degrés de gravité bien différents d'un individu à l'autre. J'oserais même dire qu'il n'y a pas deux trisomiques semblables, au même titre que nous, gens dits "normaux". Certains d'entre eux sont effectivement capables d'acquérir des apprentissages qui leur permettront une relative autonomie ; tandis que d'autres ne seront jamais capables de nouer un lacet, prendre une douche seuls, exprimer un mal-être, ni même de parler correctement -au point d'être incompréhensibles pour le quidam- (alors, savoir lire... laissez-moi rire !).
    Peut-être votre enfant sait-il faire tout cela. Si tel est le cas, sans doute souffre t-il d'une trisomie moins invalidante psychiatriquement et/ou physiquement que bien d'autres. Tout les parents ne connaissent pas un tel scénario et vos propos outrancièrement ignorants sentent mauvais : on sent le donneur de leçon embusqué derrière certains de vos mots et c'est insupportable ! Prendriez-vous les autres parents de trisomiques pour des idiots ?...
    Vous pouvez particulièrement être fier (ou fière) de cette phrase : "un travail sur l'autonomie lui aurait peut-être sauvé la vie". Autrement dit : si ses parents avaient été un peu moins conciliants avec son handicap, il serait encore en vie. S'il est mort, c'est donc probablement de leur faute. Enfin, la leur et celle des éducateurs qui font forcément tous mal leur travail. C'est cela ?...
    Néanmoins, quand ses parents affirment que Bruno n'était pas capable de donner son adresse, eh bien oui, ne vous déplaise : Bruno ne savait pas le faire, Bruno était probablement un enfant et un jeune homme totalement dépendant. Il n'est pas le seul.
    Regardez donc les mouvements de la vie un peu plus loin qu'autour de votre famille et de votre maison.
    Andouille !

  • parent ado trisomique
    parent ado trisomique     

    Je suis de tout cœur avec les parents, et à leur place, j’irais jusqu’au bout car ils ont confié leur enfant à un établissement dit « spécialisé » qui a fait une faute de surveillance grave, doublée d’un retard de 2h dans le signalement, ces 2h ont peut-être eu des conséquences fatales, mais dans ces « institutions », la règle est de ne pas faire de « vagues », et on a espéré le retrouver dans le quartier sans avoir à le signaler.. Si Bruno a fugué, c’est qu’il avait un problème, avait-il vu le psychologue de l’IME récemment ?

    La question de fond que je me pose aussi : Bruno était porteur de trisomie 21 certes… (je préfère ceci à « trisomique »), et il me semble avoir lu qu’il ne pouvait donner son adresse…
    Sauf handicap surajouté de type surdité, trouble autistique… un enfant, ado porteur de trisomie 21 doit d’après la loi de 2005 fréquenter l’école ordinaire, en priorité. Ils sont nombreux à y être accueillis, bien stimulés en famille, ils sont nombreux à suivre un CP à 6 ans, plusieurs obtiennent des CAP, travaillent ensuite en entreprises ordinaires et y vivent accompagnés par des services d’associations « Trisomie 21 ». S’il était scolarisé en IME, on doit lui avoir appris à lire, on doit lui apprendre son autonomie future, et il est difficile de lire qu’il ne pouvait donner son adresse… à 17 ans… cela rajouté à un travail sur l’autonomie lui aurait peut-être sauvé la vie…

    Pour info : le prix d’une journée dans un IME est en moyenne de 250 € par jour et par enfant, payés par le contribuable. Qui évalue le rapport qualité/coût de ces institutions ? qui contrôle les résultats obtenus par ces institutions en terme d'autonomie ?

    Parent d’un adulte porteur de trisomie 21

  • stan92002
    stan92002     

    rmc laissé la famille se recueillir et laissé ce petit gars en paix, ce drame doit pas etre un article de forum sur ce site, un peu de respect merci

  • Diablo37
    Diablo37     

    Proposez donc des idées avant de conclure à un manque de surveillance du lycée ?
    Il faudrait mettre des miradors dans les lycées? une puce GPS au cul de chaque élève ?
    Augmenter le nombre de personnel?
    C est toujours la même question qui va payez ?
    Malheureusement c 'est un drame pour la famille et pour le lycée mais malheureusement, il n'y a pas ou très peu de solution !!!!!!!!!!

  • Toz
    Toz     

    merci a eux

  • aleex
    aleex     

    Je pense et j'aurais écrit la meme chose

  • AUDS
    AUDS     

    Ceci n'est que la conséquence dramatique du manque de surveillance de l'Organisme où était placé ce jeune adolescent trisomique. Il est mort de froid dans l'eau glacée du canal...Mais aucun responsable ne sera poursuivi....ils s'en lavant les mains ! Circulez il n'y a malheureusement plus rien à voir !!!!!!!!!!!

  • Pschitt
    Pschitt     

    oui une pensée à ses parents et proches à qui il doit manquer en lui souhaitant un monde meilleur où il est maintenant. Et aussi une pensée à tous ceux qui ont en charge un enfant handicapé et qui tous les jours veille sur lui et l'accompagne dans une société qui a parfois du mal à les comprendre. AMICALEMENT

Votre réponse
Postez un commentaire