En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Guillaume pépy, président de la SNCF, le 11 octobre 2013, à Pantin.
 

Guillaume Pépy a déclaré dimanche matin sur Europe 1, que si la SNCF était mise en examen, dans le cadre de l'enquête sur la catastrophe de juillet 2013, elle ne ferait pas appel.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lagauche
    lagauche     

    ok mais les personnes qui sont à l'origine de cette situation désastreuse de cette politique seront -elles sur les bancs des accusés. Moi j'en doute fortement.A ce jour nous, je dis nous car j'y ai passé 25 année de ma longue carrière , sur ce site, et je connait très bien ceux qui nous ont mis dans cette situation , pour les avoir combattue, avec mon syndicat CGT , nous avons été écartés de l’enquête, pourtant nous avons des choses à dire.Les jeunes qui sont en place , n'y sont pour rien, ils ont hérité d'une situation désastreuse, mis en place par le toujours plus vite, le toujours plus de profit.

  • quidambof
    quidambof     

    bravo monsieur PEPY

Votre réponse
Postez un commentaire