En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, samedi matin.
 

Le ministre des Transports est revenu samedi matin sur l'état des circonstances, encore à éclaircir, du déraillement d'un train vendredi à Brétigny-sur-Orge.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • sinti84
    sinti84     

    ces pourritures on devrait afficher leurs visages en grand partout dans la capitale
    que les gens voie a qui ils ont affaire !!!

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    Le problème , avec internet, les réseaux (dits sociaux) et la multitude de moyens d'information , c'est qu'il est de plus en plus difficile de mettre un couvercle sur la marmite pour essayer de museler l'information comme au bon vieux temps du "ministère de la propagande...." Le témoignage "audio" c'est ici : http://lejournaldusiecle.com/2013/07/13/catastrophe-de-bretigny-des-jeunes-venus-depouiller-les-morts-et-les-blesses/ "allons c'est un cas extrême"

  • quidambof
    quidambof     

    personne n'a dit que ce n'était pas vrai mais avant de confirmer il faut vérifier les sources comme vous le dites si bien des journalistes alors pourquoi les autorités du pays ?? deux poids , deux mesures. J'espère au moins que ces jeunes voyous car on ne peut pas les appeler autrement car ce pourrait être des membres de leur famille qui sont dans ce train et empecher les secours de travailler s'apparent à une non assistance en danger, je pourrai même dire s'apparenter à un acte criminel à bon entendeur salut.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    alors c'est pas tout à fait faux ....

    Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a indiqué ce matin sur i-Télé n'avoir pas eu connaissance "de victimes dépouillées" par des délinquants après la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, comme des rumeurs en font état depuis la veille.

    Le ministre a fait état d'"actes isolés", d'"une personne interpellée", d'"une tentative de vol de portable" au préjudice d'un secouriste, de "pompiers qui, par petits groupes, ont été accueillis de façon un peu rude". Mais de "véritables actes commis en bande, non", a dit le ministre qui a ajouté qu'"à (sa) connaissance", il n'y avait pas eu "de victimes dépouillées".

    Il apparaît toutefois que des secours ont été caillassés hier dès leur arrivée sur les lieux de l'accident. Des CRS ont ainsi été mobilisés pour assurer leur sécurité et celle des blessés. Le périmètre de sécurité a ainsi été élargi. Le Parisien précise que des victimes de l'accident ont bien été volées.

    Dans un tweet, le député PS de l'Essonne Jérôme Guedj a fait état de "sombres crétins inhumains (qui) ont manifestement profité de la cohue pour voler téléphone(s) portable(s) et des bagages". "Ne rien minimiser. Ne rien taire. Mais ne rien exagérer non plus (pas de scène de pillage, dixit des secouristes)", a poursuivi dans un autre message l'élu.

Votre réponse
Postez un commentaire