En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les conducteurs UberPop continuent d'exercer leur activité, malgré la loi Thévenoud.
 

Deux chauffeurs de taxi se sont battus avec un conducteur Uberpop lundi, à Bordeaux. Un fait divers symptomatique d'une situation sous tension dans la profession, alors que règne un flou juridique sur les VTC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • barbie
    barbie     

    Pourquoi les taxis achètent leurs licence ??? ils sont hors la loi ,car normalement une licence est gratuite ,et ils ce servent de cette argument pour contrer UBER ,mais ont s'en fou nous ,si eux sont assez con pour acheter une licence 150 000 euros pour pouvoir ce servir d'une voiture ,c'est qu'ils ne sont pas très intelligents ,et d'ailleurs vu ce fait divers ,sa confirme mes écrits ! Taxi voyou

    Sevag
    Sevag      (réponse à barbie)

    VOUS DITE HORS LA LOI
    Avant de laisser des commentaires merci de vous renseigné. je vous site l article de loi est je commente.

    Article L. 3121-2 du code des transports

    Le titulaire de l'autorisation de stationnement prévue par l'article L. 3121-1 a la faculté de présenter à titre onéreux un successeur à l'autorité administrative compétente pour délivrer celle-ci.

    Cette faculté est subordonnée à l'exploitation effective et continue de l'autorisation de stationnement pendant une durée de cinq ans à compter de sa date de délivrance.

    Toutefois, cette durée est de quinze ans dans les cas suivants :

    1° Pour les titulaires d'autorisations nouvelles délivrées postérieurement au 21 janvier 1995 ;

    2° Pour les titulaires d'autorisations délivrées antérieurement au 21 janvier 1995 et qui, en vertu des textes antérieurs, ne disposaient pas de la faculté de présenter à titre onéreux un successeur.

    Dans ces deux cas, une fois la première mutation intervenue, la faculté de présenter à titre onéreux un successeur est constituée dans les conditions de droit commun, après une exploitation effective et continue de cinq ans.

    C EST LE GOUVERNEMENT QUI A AUTORISE LA REVENTE DE LICENCE . C EST LE GOUVERNEMENT QUI ENCAISSE 8% DE TAXE APPELER FRAIS DE MUTATION A PAYER DE SUITE PAR L'AQUEREURE SOIT 8000€ POUR 200000 LICENCE A PARIS. LES ARISANTS TAXIS SONT ASSUJETTIE AU RSI ET PAYE DES CHARGE SOCIALE TRÈS ÉLEVÉES. UNE TVA QUI AUGMENTE CHACUNE ANNÉE ET L IMPÔTS SUR LE REVENU. ET VOUS VOULEZ QUE LA CORPORATION ACCEPTE LE TRANSPORT ENTRE PARTICULIER ?

    LA SOLUTION ET SIMPLE REMBOURSER TOUTES LES LICENCES ET TOUT LE MONDE POURRA FAIRE TAXI. A BONNE ENTENDEURS.

    Facebook-10153464080834684
    Facebook-10153464080834684      (réponse à barbie)

    En 1995, Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur, avait accordé aux chauffeurs qui quittaient la profession le droit de revendre les licences qui leur avaient été attribuées gratuitement.Je pense pas que ça fasse plaisir à monsieur tout le monde d acheter une licence de taxi, mais, ils n ont plus le choix s ils veulent travailler.Nous ne pouvons plus revenir en arrière, et çà se comprend. Ce qui ont fait des prêts, rembourseraient dans le vide; D ailleurs, ne faut-il pas payer un droit au bail à des prix exorbitants pour ouvrir un commerce en France ? ça c est encore une absurdité typiquement française. De plus la vente de la licence est déclaré aux impots. Evitez de parler dans le vide

    Facebook-10153464080834684
    Facebook-10153464080834684      (réponse à barbie)

    En 1995, Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur, avait accordé aux chauffeurs qui quittaient la profession le droit de revendre les licences qui leur avaient été attribuées gratuitement.Je pense pas que ça fasse plaisir à monsieur tout le monde d acheter une licence de taxi, mais, ils n ont plus le choix s ils veulent travailler.Nous ne pouvons plus revenir en arrière, et çà se comprend. Ce qui ont fait des prêts, rembourseraient dans le vide; D ailleurs, ne faut-il pas payer un droit au bail à des prix exorbitants pour ouvrir un commerce en France ? ça c est encore une absurdité typiquement française. De plus la vente de la licence est déclaré aux impots. Evitez de parler dans le vide

  • lacontesse
    lacontesse     

    On s'en fout. A moins qu'ils soient arabes ou musulmans. (idéalement, les deux)

    Antoine69
    Antoine69      (réponse à lacontesse)

    dommage pour la comtesse ils étaient tous les deux Français par contre je ne connais pas la religion dommage pour vous

    jyda
    jyda      (réponse à lacontesse)

    Votre commentaire est raciste et scandaleux... pauvre individu

Votre réponse
Postez un commentaire